Coronavirus : "Pour imposer le masque obligatoire, il faudrait assurer sa gratuité", estime le député La France insoumise Bastien Lachaud

L'élu de Pantin et d'Aubervilliers déclare que pour certaines familles, il s'agira de choisir entre le masque et "nourrir" les enfants.

Bastien Lachaud, député La France insoumise, le 30 janvier 2019 sur franceinfo.
Bastien Lachaud, député La France insoumise, le 30 janvier 2019 sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Le député La France insoumise de Seine-Saint-Denis Bastien Lachaud l'affirme samedi 1er août sur franceinfo, "pour imposer le masque obligatoire, il faudrait assurer sa gratuité et son égal accès à toutes et à tous". Le ministre de la Santé Oliver Véran a annoncé vendredi que les préfets des départements pourront rendre obligatoire le port du masque dans les lieux publics en plein air. 

"Il y a des personnes qui ont vu leurs revenus drastiquement baisser en raison de la crise du Covid-19. La crise sociale est devant nous, en septembre, et donc aujourd'hui, il y a des gens qui n'ont pas les moyens de s'acheter des masques et doivent choisir entre nourrir leurs enfants ou acheter des masques", pointe l'élu d'Aubervilliers et de Pantin. 

Alors que le gouvernement va distribuer près de 40 millions de masques à 7 millions de foyers les plus modestes, le député insiste sur le fait que "quand on doit changer de masque toutes les quatre heures, c'est quelque chose qui va partir rapidement". 

Bastien Lachaud pense tout de même que c'est une "bonne chose" que le masque soit rendu obligatoire mais réclame sa gratuité.

Quand le président Emmanuel Macron dit que ce n'est pas aux contribuables de payer les masques pour tous, c'est pourtant le contribuable qui paie l'école pour tous, c'est le contribuable qui paie la santé pour tous.Bastien Lachaud, député insoumis de Seine-Saint-Denisà franceinfo

La "protection globale de la société" en jeu 

"C'est ce que nous demandons avec les masques parce que les masques sont un outil social de protection globale de la société. C'est parce que je porte un masque que je vous protège et vice versa, rappelle Bastien Lachaud. Et donc, à partir de ce moment-là, il ne s'agit pas d'une responsabilité personnelle, il s'agit de la nécessité pour l'État."

"Si la société n'organise pas le fait que tout le monde ait les moyens de porter un masque lorsqu'il doit le porter, c'est la protection globale de la société qui est remise en question, et donc l'efficacité de la lutte de toute la société contre le virus. Vu l'état de la situation économique de notre pays, nous ne pouvons pas nous permettre de laisser dépendre des capacités financières des familles le fait que tout le monde porte un masque efficace lorsqu'il doit le porter", martèle l'élu.