Cet article date de plus d'un an.

Chaleur : un calvaire pour les travailleurs

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Chaleur : un calvaire pour les travailleurs
France 3
Article rédigé par
M. Larguet, B. Aparis, M. Belderrain, A. Delcourt, O. Lecointe, A. Sayada, N. Sadok - France 3
France Télévisions

Le mercure a dépassé les 34°C dans le Grand-Est, quasiment les 38°C dans les Pyrénées-Atlantiques. Difficile de travailler dans ces conditions avec le masque toute la journée.

33°C et aucune ombre sur le chantier. Prévoyante, l'équipe a commencé le travail une heure et demie plus tôt lundi 14 septembre au matin sur un chantier. Elle se concentre aussi sur les travaux les moins physiques, mais les mesures anti-Covid n'arrangent rien. "Le masque et la chaleur en plus, je te dis pas. Puis la poussière, ce n'est pas évident", concède un chef de chantier. Des bouteilles d'eau sont aussi à disposition et des pauses plus régulières et plus longues mises en place. L'entreprise veut améliorer le travail de ses ouvriers.

40°C dans les cuisines

La conductrice des travaux tolère même quelques largesses avec le masque "histoire de respirer un peu d'air". Dans les restaurants, il fait aussi 40°C dans les cuisines. Avec le masque, cela complique encore plus les choses. Pour le propriétaire d'un restaurant, la durée des épisodes complique aussi le travail. Les températures devraient redescendre sous les 30°C à partir de mercredi 16 septembre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Masques sanitaires

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.