Masques contre le coronavirus : le mouvement des "couturières solidaires" lance un appel pour récupérer du tissu

Ce réseau, qui compte déjà 7 000 membres à travers toute la France, voudrait que se mettent en place des "systèmes de drive" dans les magasins de textile.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le réseau des couturières solidaires confectionne gratuitement des masques en tissus pour les personnels soignants engagés dans la lutte contre le coronavirus. (STÉPHANIE BERLU / FRANCE-INFO)

Des milliers de couturières bénévoles s’organisent depuis trois semaines pour fabriquer des masques à destination des soignants confrontés au coronavirus. Le problème, c’est qu’elles n’ont "plus de tissu", alerte Raphaëlle Mat, la fondatrice de ce mouvement sur franceinfo.

>> Les dernières informations sur la pandémie de coronavirus dans notre direct

"On a besoin que les maires, les préfets, prennent leurs responsabilités, débloquent des budgets et ouvrent les magasins de tissus en drive, comme Emmaüs", demande-t-elle. "L’idéal, c’est du coton neuf, mais si l’idéal n’existe pas, on s’adapte", précise la couturière. "Donc si certaines boutiques peuvent ouvrir leurs portes en respectant les mesures de confinement, avec des systèmes de drive par exemple, on est preneurs."

Un réseau de 7 000 membres

Ensuite, les couturières s’organisent au niveau local avec "les infirmiers, les pompiers, tous ceux qui peuvent transporter le tissu et les masques" pour les distribuer "aux gens qui prennent des risques pour leur vie", explique Raphaëlle Mat. Ce mouvement des couturières solidaires compte environ 7 000 membres à l’heure actuelle, répartis sur tous les départements. Les volontaires peuvent se faire connaître sur la page Facebook du mouvement, en précisant la région.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.