Cet article date de plus d'un an.

"Le plus menacé, c'est le héros discret" : un bon télétravailleur doit être (un peu) vantard

écouter (3min)

La première qualité d’un salarié en télétravail, c’est de savoir faire la promotion de ce qu’il fait.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Un homme confiné pratique le télétravail à son domicile. Photo d'illustration. (MAXPPP)

Pour télétravailler en cette période de confinement, il faut certaines qualités et la première de ces qualités, c’est d’être... un peu vantard. C’est en tout cas ce qu’assure Jean Pralong, un très sérieux professeur en ressources humaines à l’école de commerce EM Normandie. Il a suivi pendant dix ans 317 télétravailleurs. Il en ressort que pour lui, la première qualité d’un salarié en télétravail, c’est de savoir faire la promotion de ce qu’il fait.

Plus de machine à café, plus de rencontres informelles dans les couloirs de l’entreprise, plus d’échanges avant et après les réunions... Résultat, plus moyen de faire savoir aux autres, et aux managers en particulier, que l’on a pris des initiatives, déjoué des pièges, obtenu des petites victoires. Selon Jean Pralong, il faut donc, même en télétravail, maintenir cette capacité à parler de soi et à rendre visible son travail. 

Gare à la "pénombre"

Jean Pralong identifie deux catégories de télétravailleurs. Les discrets, qui préfèrent les échanges très formels, continuent à communiquer par mail, débranchent la caméra de leur ordinateur lors des visio-conférences et ne parlent pas de leurs conditions de travail, des contraintes qu’ils ont à la maison, s’ils sont confinés dans un petit appartement avec toute la famille par exemple. Et les autres, ceux qui multiplient les canaux de communication, sont à l’aise avec WhatsApp et Zoom, la nouvelle appli de téléconférence à la mode, mettent des images et des récits sur ce qu’ils vivent. Ceux qui se rendent présents et visibles à tout moment. Les premiers sont en danger. Ils risquent d’être "happés par la pénombre", pour reprendre l’expression du professeur de management. Ils peuvent voir leur contribution sous-estimée. "Le télétravailleur le plus menacé, explique Jean Pralong, c’est le héros discret qui pense que faire son travail suffit". 
 

Bien connaître son entreprise

Cette étude, menée sur dix ans et très rigoureuse, affirme que parmi les qualités demandées aux salariés en télétravail, il y a la très bonne connaissance de la façon dont l’entreprise est organisée. Il faut sortir le nez de son service et avoir une vision panoramique de l’organisation dans laquelle on travaille. Pourquoi ? Pour identifier facilement les personnes qui vont pouvoir vous épauler, vous apporter les réponses à vos questions. Autre qualité indispensable pour réussir en télétravail : l’empathie. Être capable à partir de signaux faibles, de quelques bribes d’information, de savoir quel collègue a besoin d’aide. Une valeur encore plus indispensable, évidemment, quand on est manager.
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.