On ne pouvait pas le rater, France info

Le jour et l’heure du retour au travail après le confinement

Après près de deux mois restée confinée dans son appartement, Olivia Leray nous fait vivre sa reprise au travail où elle est physiquement présente.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
L\'accés à un ascenseur à Radio France limité à deux personnes par mesure sanitaire. Photo d\'illustration.
L'accés à un ascenseur à Radio France limité à deux personnes par mesure sanitaire. Photo d'illustration. (STÉPHANE MILHOMME / RADIO FRANCE)

Le monde d'après, c'est enlever ses pantoufles pour aller travailler. Même si en ce lundi 11 mai beaucoup vont rester en télétravail, pour les autres, c'est en quelque sorte la rentrée de septembre, au mois de mai. Le réveil a sonné un peu plus tôt. Ce matin, il faut sortir de sa grotte, c'est ça le monde d’après, tu enlèves ton jogging et tes pantoufles, il faut assurer parce que tu vas voir le monde. Problème, deux mois de confinement ça laisse des traces.

Tu es perdu, tu ne sais pas, tu ne sais plus...

Est-ce que c'est réel ? Où est le café soluble ? Qu'est-ce que j'ai fait de mon badge ? Tu vas oublier ton déo, oublier la pièce pour le café à la machine, rien ne te revient. Et puis les chaussures ça fait mal. Tu vas mettre ton masque et sortir. Et là, tu te retrouves deux mois en arrière, le mois de mars, le mois d'avril, tout ça n'a pas existé. Tu es habillé pareil qu'il y a deux mois, il fait aussi froid.


Avec ton masque et ta capuche tu ressembles à un braqueur. Arrivé sur place, tu essayes tant bien que mal d'appuyer sur le bouton de l'ascenseur avec ton coude. D'ouvrir les portes avec ton coude. Tu auras peut être oublié l'étage, oublié aussi ton mot de passe... 

Tout est question de première fois

Le premier : "Comment ça va ?" Le premier sourire d'un collègue, tu vas le voir dans ses yeux, la première remarque sur ta coupe de cheveux, c'est évident, et puis, une remarque sur ton masque, ça c'est nouveau. "Il est mal mis ton masque. Il n'est pas du bon côté." Un autre collègue hyper au point là-dessus va d'ailleurs te faire un tuto pour bien le mettre ce masque. Et puis les premiers rires, la première pause clope peut-être, et puis les anecdotes, les blagues, et puis tu te souviens, et puis ça te revient, et puis tout ira bien.

L\'accés à un ascenseur à Radio France limité à deux personnes par mesure sanitaire. Photo d\'illustration.
L'accés à un ascenseur à Radio France limité à deux personnes par mesure sanitaire. Photo d'illustration. (STÉPHANE MILHOMME / RADIO FRANCE)