Le billet sciences, France info

Le billet sciences. Comment le coronavirus se diffuse-t-il au sein de l’hôpital ?

Une grande enquête épidémiologique est lancée mercredi à Paris, Lyon et Bordeaux. Les chercheurs vont tenter de comprendre quels chemins le coronavirus emprunte au sein de l’hôpital.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un couloir d\'hôpital. Photo d\'illustration.
Un couloir d'hôpital. Photo d'illustration. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

De la même façon que le virus se propage à la maison ou dans les lieux publics, on sait que le coronavirus se diffuse aussi à l’hôpital. Des soignants et des patients y tombent malades. Une enquête épidémiologique débute mercredi 15 avril en France. Le projet "Nods" vise justement à savoir comment le virus se déplace, se diffuse à l’hôpital.

Les enquêteurs sont des élèves sage-femmes volontaires. Leur équipe va sillonner une quinzaine d’hôpitaux à Lyon, Bordeaux et en région parisienne, et dans des services très divers (la réanimation, la médecine générale, la néonatologie…). À chaque fois, les enquêteurs resteront 48 heures sur place et vont équiper toutes les personnes du service d’un badge. Il sera soit accroché à une lanière autour du cou pour les visiteurs, soit au pied du lit des malades, soit dans les poches des blouses des soignants. Ces badges connectés vont analyser les mouvements de tout le monde dans le service, tous les contacts qu’ont les personnes entre elles.

Ensuite un logiciel va extrapoler, permettre d’établir des simulations et découvrir comment le virus circule via les personnes à l’hôpital, au cours de quels déplacements. Le Pr Didier Guillemot, qui mène ce projet, espère les premiers résultats dans trois semaines.

On prépare le déconfinement

Ce projet doit permettre d’aider les hôpitaux à s’organiser, notamment pour la phase de déconfinement. Pour le moment, à l’hôpital les malades du Covid-19 sont isolés des autres patients dans des unités dédiées, cela reste plutôt étanche. Mais dans quelques semaines, avec le déconfinement, il va falloir casser ces cloisons, pour revenir peu à peu à une organisation des soins normale tout en veillant à ne pas diffuser le virus dans l’hôpital.

C’est là qu’intervient l’équipe d’épidémiologistes. Puisqu’elle saura quels chemins emprunte le virus à l’hôpital, elle va pouvoir proposer une organisation de l’espace différente. Par exemple, trouver un moyen d’isoler des patients Covid-19 des autres malades dans une même pièce si demain on décide d'accueillir tout le monde dans une même salle d’attente.

Cette équipe va également pouvoir proposer des scénarios pour qu’il y ait à nouveau les visites de famille dans les hôpitaux, dans les Ehpad, et ce en toute sécurité. Dans les services de néo-natologie, jusqu’à présent, les soignants hésitaient à laisser les jeunes mères rendre visite à leur enfant prématuré, de peur qu’elles contaminent des bébés très fragiles. Là encore, avec les résultats de cette enquête, les épidémiologistes vont pouvoir proposer des solutions pour qu’une maman puisse approcher son enfant sans le mettre en danger.

Un couloir d\'hôpital. Photo d\'illustration.
Un couloir d'hôpital. Photo d'illustration. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)