La rentrée scolaire décalée de deux semaines dans un établissement du Rhône

Et si la rentrée était tout simplement annulée ? C’est ce que traverse un établissement du Rhône. La présence d’une enseignante détectée positive au coronavirus a entraîné la mise en quatorzaine de toute l’équipe pédagogique. Nul autre choix alors pour les enfants que de rester à leur domicile.

C’est une rentrée compliquée pour les 292 élèves de l’école primaire Fromente-Saint-François à Saint-Didier-au-Mont-d'Or (Auvergne-Rhône-Alpes). Toute l’équipe éducative de l'école privée est en quatorzaine en raison d’un cas de covid détecté chez une enseignante. Le verdict est tombé lundi 1er septembre. Les parents ont donc été priés de garder leurs enfants à la maison. Un protocole classique est actuellement appliqué.

Une mesure de précaution indispensable

L’enseignante n’aurait pas été en contact avec les enfants, le lundi de la rentrée, mais avec les enseignants pour la pré-rentrée du vendredi précédent, tout en respectant les gestes barrières. Il s’agit donc là d’une mesure préventive, qui ne fait pas l’unanimité auprès de certains parents : "Nous envisageons d'aller manifester devant cette école jeudi matin avec d'autres parents révoltés. Nos enfants ont accumulé un retard très important l'an dernier et dès le premier jour on refuse de leur enseigner", a confié l’un d’entre eux.



Le JT
Les autres sujets du JT
Des élèves d\'une école de Montataire (Oise) pendant le dispositif \"Vacances apprenantes\", le 21 août 2020.
Des élèves d'une école de Montataire (Oise) pendant le dispositif "Vacances apprenantes", le 21 août 2020. (NICHOLAS ORCHARD / HANS LUCAS / AFP)