L'association Anticor saisit le parquet national financier au sujet des coûts d'hébergement de l'application StopCovid, jugés disproportionnés

Selon une estimation parue dans "L'Obs", l'exploitation de l'application controversée coûterait "de 200 000 à 300 000 euros par mois".

L\'application StopCovid a été mise à disposition du public le 2 juin 2020.
L'application StopCovid a été mise à disposition du public le 2 juin 2020. (DENIS CHARLET / AFP)

Nouvelle polémique autour de StopCovid. L'application française de traçage de contacts contre le nouveau coronavirus, déjà critiquée en raison d'une efficacité qui reste à démontrer, fait l'objet d'un signalement par Anticor auprès du parquet national financier, a-t-on appris mercredi 10 juin. L'association de lutte contre la corruption ne remet pas en cause le principe de l'application, mais souhaite obtenir des explications sur son coût, rapporte L'Obs (article payant).

Selon une estimation parue dans l'hebdomadaire, si StopCovid a été développée gratuitement par plusieurs acteurs privés et publics, le coût d'exploitation de l'application controversée serait "de 200 000 à 300 000 euros par mois""Un prix très supérieur aux pratiques du marché", juge l'association.

Vers un dépôt de plainte ?

Anticor s'interroge en outre sur une possible atteinte aux règles de la commande publique, indique L'Obs, qui souligne que "pour tout projet supérieur à 139 000 euros, le gouvernement doit recourir à un appel d'offres, ce qui n'a pas été le cas pour StopCovid".

Interrogée par l'hebdomadaire, la présidente d'Anticor, Elise Van Beneden, attend du procureur l'ouverture d'une enquête. "S'il ne le fait pas, nous réfléchirons à porter plainte", prévient-elle.