Jardin, France info

Jardin. Stéphane Marie : "Pendant le confinement, j'ai retrouvé le plaisir du jardin au quotidien"

Privé de tournages pendant le confinement, Stéphane Marie, le présentateur de "Silence, ça pousse !" s'est consacré à son jardin. Isabelle Morand l'a rencontré chez lui, dans le Cotentin. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Stéphane Marie dans son jardin, La Maubrairie, dans le Cotentin. 
Stéphane Marie dans son jardin, La Maubrairie, dans le Cotentin.  (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Stéphane Marie, le présentateur de Silence, ça pousse !, sur France 5, a vécu le confinement, dans sa maison et son jardin du Cotentin. Privé des tournages qui l’éloignent d’ordinaire de son jardin pendant la semaine, il en a profité pour redécouvrir le plaisir de jardiner au quotidien.

Pommes de terre, fèves et petites salades

Si Stéphane s’occupe de son jardin le week-end, s’il veille à ce que tout aille bien, il n’a pas assez de temps pour tout faire, et surtout pour entretenir les différents potagers, ceux que vous voyez souvent dans ses émissions.

Ce printemps, le confinement a tout changé : "Le confinement est arrivé au moment où on allait recommencer les tournages. Je me suis rendu compte que je n'avais jamais vécu le printemps dans mon jardin, depuis mon installation ici. J'ai vu les glycines s'épanouir, les fruitiers se couvrir de fleurs. J'étais totalement disponible pour mon jardin.

J'ai eu très vite des envies de plantations de pommes de terre, de semis de fèves. Le troisième jour du confinement, j'ai commencé à m'occuper de mes petites salades. J'ai pris ma binette en cuivre, et j'ai donné de l'air autour des plants. Une bonne façon de constater, une fois de plus, qu'un binage vaut deux arrosages... Deux jours plus tard, elles avaient déjà bien grossi. Quand on apporte de l'air à la terre, les bactéries s'activent, les racines en profitent, et ça pousse, ça pousse !"

De la romaine, craquante à souhait. 
De la romaine, craquante à souhait.  (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Quand les mulots s'en mêlent...

Pour garder le lien avec les fans de Silence, ça pousse !, Stéphane a chaque jour posté une courte vidéo sur la page Facebook de l’émission. Ses objectifs : faire découvrir son jardin, offrir à tous ceux qui aiment l’émission une échappée verte quotidienne, raconter des histoires ou des expériences qui trouveront peut être place dans Silence, ça pousse !.

Comme celle du match qui a opposé dans son potager le semis de pois gourmands qu’on appelle aussi "mangetout", et les mulots, ces petits rongeurs qui pullulent dans les jardins :

"Un jour, je sème mes mangetout. Les graines germent puis disparaissent. Les mulots ont tout mangé ! J'étais un peu énervé... J’avais mis un filet pour empêcher les oiseaux de manger les germes, mais je n'avais pas pensé aux souterrains et aux mulots. Alors, j’en ai mis deux rangs ailleurs. C’est la vie. J’ai un jardin en plein milieu de la campagne, il faut donc que je m’attende à ce que, parfois, il arrive des choses comme ça…"

C'est la rentrée !

Depuis l’affaire des mulots, Stéphane Marie a repris les tournages. La prochaine émission inédite sera diffusée vendredi 26 juin sur France 5. Au programme : l’utilisation des végétaux dans la marqueterie, le retour de la polyculture en Martinique, relancer la consommation locale, la découverte du jardin de Bellenau aux portes du Cotentin. Et enfin, des conseils pour bien diviser les iris de jardin.

Stéphane Marie dans son jardin, La Maubrairie, dans le Cotentin. 
Stéphane Marie dans son jardin, La Maubrairie, dans le Cotentin.  (ISABELLE MORAND / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)