Jardin, France info

Jardin. L'aquaponie, pour des petits potagers en intérieur

Quand deux poissons rouges font pousser de la ciboulette...

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
L\'aquaponie se prête bien à la culture des herbes aromatiques.  
L'aquaponie se prête bien à la culture des herbes aromatiques.   (ISABELLE MORAND / N. IWANOWSKI / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

L’aquaponie est une méthode de culture d’avenir. Elle unit l’aquaculture, c’est-à-dire l’élevage de poissons, et l’hydroponie, la culture hors-sol des fruits et des légumes.

L’aquaponie n’a rien de bien nouveau. Les Aztèques qui manquaient de terres agricoles y avaient recours pour cultiver leurs plantes sur des radeaux installés sur des lacs. On sait également que les Chinois, dans un passé fort lointain, utilisaient cette technique pour cultiver le riz.

Un système collectif ou individuel

Aujourd’hui, des fermes urbaines ont adopté ce type de culture qui est à la fois économique et à empreinte carbone hyper réduite. Mais comment ça marche exactement ? Co-créateur de l’entreprise Mon Éco Potager, Thomas Gilli-Mourichon a mis au point le "Potarium", un potager d’intérieur aquaponique :

"Les poissons produisent des déchets biologiques, en clair des excréments. Ces déchets vont servir d’engrais naturels pour les plantes. Cette méthode permet de recréer un écosystème entre des plantes et des poissons vivants. Les racines des plantes, elles, filtrent l'eau dans laquelle évoluent les poissons." 

Récolte quelques semaines après le semis. 
Récolte quelques semaines après le semis.  (ISABELLE MORAND / N. IWANOWSKI / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Des plantes aromatiques à portée de main

Le "Potarium" se compose d'un socle, d'un aquarium grand comme une jardinière, de deux poissons rouges, d'une petite pompe, d'un tamis sur lequel sont installées des billes d’argile. Sur ces billes, vous allez semer des graines de plantes aromatiques et même des petites salades.

Il suffit ensuite de vaporiser chaque jour les graines pour les aider à germer et d’ajuster le niveau de l’eau de temps à autre. Quelques semaines plus tard, vous récoltez basilic, persil, coriandre, aneth, estragon, ciboulette. Le système est donc autonome et vous n'avez pas besoin de nettoyer l’aquarium.

Un système utile... et plutôt décoratif. 
Un système utile... et plutôt décoratif.  (ISABELLE MORAND / N. IWANOWSKI / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Lumière naturelle ou artificielle

La lumière est un élément primordial. Sans elle, pas de plantes : "En extérieur, les plantes reçoivent naturellement de la lumière mais elles sont soumises aux intémpéries. En intérieur, c'est l'inverse. L'aquarium doit donc être placé devant une fenêtre ou une baie vitrée. Si ce n'est pas possible, il faut installer une lumière artificielle, une grosse lampe Led, basse consommation, qui reproduit la lumière du soleil. Les plantes pousseront alors aussi bien qu'à l'extérieur." 

Le système aquaponique est très efficace dans le temps. Plus il sera riche en nutriments, plus il sera performant, c’est logique. Donc la seule chose à ne jamais oublier, c’est de nourrir les poissons rouges !

Merci à Thomas Gilli-Mourichon et Antoine Genon. Plus d'informations sur le "Potarium", sur le site Mon Éco potager.

L\'aquaponie se prête bien à la culture des herbes aromatiques.  
L'aquaponie se prête bien à la culture des herbes aromatiques.   (ISABELLE MORAND / N. IWANOWSKI / RADIO FRANCE / FRANCE INFO)