"J'ai l'impression qu'on me rétrécit de plus en plus" : des Parisiens réagissent aux nouvelles restrictions liées au confinement

A partir de mercredi 8 avril, il sera interdit de pratiquer une activité physique individuelle entre 10h et 19H à Paris. Les Parisiens ne comprennent pas tous cette décision. 

Un Parisien faisant son footing pendant le confinement.
Un Parisien faisant son footing pendant le confinement. (NATHANAEL CHARBONNIER / RADIOFRANCE)

La maire de Paris, Anne Hidalgo, et le préfet de Police de Paris, Didier Lallement, ont pris un décret pour rendre le confinement plus strict à Paris. A compter du 8 avril, il sera interdit de pratiquer toute "activité physique individuelle" entre 10h et 19h sous peine d'une amende de 135 euros. "Très bien, je m'y plierai et on oubliera ça quand ce sera fini", réagit Mathieu qui vient de terminer son jogging quotidien à deux pas du Canal Saint-Martin.

>> Coronavirus : suivez en direct les dernières informations sur l'épidémie de Covid-19

Une "punition supplémentaire"

La nouvelle est plus difficile à digérer pour Isabelle, 61 ans, qui pratique la marche tonique. "Bien sûr on va le respecter mais au prix de quoi ? Ne plus dormir la nuit, avoir les larmes aux yeux, j'ai l'impression qu'on me rétrécit de plus en plus", s'inquiète-t-elle.

D'autres passants, comme Anne-Claire, venue se dégourdir les jambes, accueillent cette nouvelle mesure comme une punition supplémentaire, "une restriction qui va encore faire rétrécir notre tout petit monde". Charlotte 52 ans, coach, auteur et journaliste, trouve que les gens "sont extrêmement respectueux du confinement, en tout cas dans mon quartier". Elle a, elle aussi, du mal à digérer ce durcissement des mesures de confinement. "Il faut arrêter de nous prendre pour des enfants", estime-t-elle.