Grève contre le protocole sanitaire dans les écoles : 38,5% de grévistes selon le ministère, 75% selon le premier syndicat du primaire

Syndicats et ministère de l'Education ont communiqué leurs chiffres sur la mobilisation des enseignants jeudi. Des estimations très différentes.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des enseignants manifestent, le 13 janvier 2022 à Marseille (Bouches-du-Rhône). (CLEMENT MAHOUDEAU / AFP)

Bataille de chiffres. Près de 38,5% des enseignants sont en grève dans les écoles jeudi 13 janvier, selon le ministère de l'Education, pour protester contre la "pagaille" provoquée par la multiplication des protocoles sanitaires, tandis que le SNUipp, premier syndicat du primaire, annonce 75% de grévistes. Du côté du ministère de l'Intérieur, on affirme que 77 500 personnes ont manifesté, dont 8 200 à Paris.

Une école primaire sur deux est fermée, selon le SNUipp-FSU. Ce "n'est pas une grève contre le virus mais cela illustre le ras-le-bol grandissant dans les écoles", selon ce syndicat, en référence aux propos du ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer, qui avait parlé d'une "grève contre le virus".

Les professeurs des collèges et lycées mobilisés

Dans les collèges et lycées, 23,7% des enseignants sont mobilisés, selon le ministère, tandis que le Snes-FSU, premier syndicat du second degré, annonce 62% de grévistes. "La grève est majoritaire et témoigne d'une forte colère dans la communauté éducative", souligne ce syndicat.

L'ensemble des syndicats enseignants, auxquels se sont associés notamment, fait plus rare, les inspecteurs de l'Education nationale ou les chefs d'établissements, ont appelé à la grève et à des manifestations dans la journée, dénonçant "une pagaille indescriptible" en raison des protocoles sanitaires.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.