Gel, espacement des sièges, aération des salles... Visite d'un cinéma prêt pour son déconfinement

Alors que le ministre de la Culture a annoncé la réouverture des salles de cinéma, le CGR Paris-Lilas, multiplex de sept salles au nord de Paris, a réorganisé salles et billetterie pour accueillir ses clients dans de bonnes conditions.

Un employé nettoie la salle d\'un cinéma du groupe CGR à Cagnes-sur-Mer le 22 juin 2020. Photo d\'illustration.
Un employé nettoie la salle d'un cinéma du groupe CGR à Cagnes-sur-Mer le 22 juin 2020. Photo d'illustration. (SEBASTIEN NOGIER / EPA)

"On est vraiment heureux, contents : cela fait du bien ! On est prêts à accueillir les' spectateurs dans les meilleures conditions !', s'enthousiasme Charline Baudry-Biancarelli, la directrice marketing adjointe du groupe CGR, 73 cinémas partout en France. 

Car c'est enfin le grand jour pour le cinéma et son public : partout en France, les salles rouvrent lundi 22 juin après plus de trois mois de fermeture à cause du coronavirus. Bien sûr, il faut respecter les règles sanitaires, mais dimanche le ministre de la Culture a annoncé que les jauges ne seraient finalement pas limitées à 50%.

Du gel aux couleurs de Bob l'Éponge

En bordure du périphérique, le CGR Paris-Lilas est donc fin prêt, assure Charline Baudry-Biancarelli. "Comme vous pouvez le voir, il y a des distributeurs de gel hydroalcoolique partout dans le hall aux couleurs de Bob l'Eponge, qui sortira cette été, parce qu'on s'est dit que c'était chouette de rendre tout ça un peu moins anxiogène et que ça plairait aux enfants", explique-t-elle. Il y a aussi le marquage au sol, le personnel masqué, et ce conseil donné depuis des semaines d'acheter ses places avant de venir.

L'idée c'est que le spectateur prenne ses billets avant sur internet et qu'il arrive au cinéma avec son billet sur son téléphone et qu'il entre directement en salle...Charline Baudry-Biancarellià franceinfo

Deuxième réseau d'exploitants en France, CGR, 3 000 salariés, espère passer cette crise sans encombre. À l'affiche dans les sept salles des Lilas, des films taillés pour la reprise : De Gaulle, The Hunt, La Bonne épouse. ''Après cette période, l'union sacrée est de mise, indique David Baudry, directeur de la programmation du groupe, et qui a travaillé au plus près des distributeurs. Quand on sait que les petits distributeurs indépendants, qui sont les plus fragiles économiquement, sont les premiers à se repositionner sur la sortie et donc qu'ils prennent des risques, nous sommes contents de les citer et de dire que c'est bien.''

On ne sait pas du tout comment ça va reprendre, et s'il fait beau ce sera un peu plus dur. Mais si l'offre est là, les gens seront là ! David Baudryà franceinfo

Charline Baudry-Biancarelli se dirige vers la salle Ice, la salle premium du cinéma : ''Il n'y a qu'un sens de circulation dans la salle, souligne-t-elle. Il y aura un nettoyage entre chaque séance, les salles seront aérées régulièrement, et si les couples et les familles peuvent s'asseoir ensemble, il y aura un siège d'écart entre chaque groupe de personne." Et pour inciter le public à revenir en salles, tous les billets sont à 5 euros jusqu'au 7 juillet.