Don de sang : les stocks sont bientôt vides

Le Covid-19 ne monopolisant plus les hôpitaux et services d’urgence, les opérations classiques ont pu reprendre. Problème : le manque de dons de sang commence à se faire sentir. L'Établissement français du sang (EFS) lance un appel urgent. 

France 3

Avant de pouvoir donner leur sang, les donneurs doivent passer par un premier interrogatoire rapide dès l’entrée, puis quelques étapes supplémentaires : désinfection des mains et masques neufs. Pour éviter les salles d’attente bondées, il faut désormais prendre rendez-vous par internet. L’effet Covid se mesure partout. Impossible de contracter le virus ici, impossible aussi de transmettre le virus par le sang. Les donneurs sont rassurés. Malgré tout, les stocks sont au plus bas, avec à peine huit jours d’avance. La faute à la difficulté d’organiser certaines collectes, dans les entreprises, par exemple.

"Les donneurs sont moins disponibles"

Toujours tendue à l’approche des vacances scolaires, la situation est aggravée par la reprise actuelle. "Les donneurs qui étaient disponibles pendant le confinement ont repris leur activité, donc ils sont moins disponibles. Dans le même temps, les établissements hospitaliers ont repris leur activité", indique Virginie Lavédrine, responsable d’activité EFS. L’EFS espère toujours convaincre de nouveaux donneurs de passer à l’acte. Pour se renseigner sur les prochaines collectes et pour prendre rendez-vous, une seule adresse : www.resadon.fr.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une personne donnant son sang dans un centre de collecte (illustration).
Une personne donnant son sang dans un centre de collecte (illustration). (MIGUEL MEDINA / AFP)