Des enfants vivent dans "des conditions d'hygiène insoutenables", déplore l'Unicef

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
ITW Cori
Article rédigé par
France Télévisions

Philippe Cori, directeur adjoint de l’Unicef pour l’Europe et l’Asie centrale, est l'invité du 23 heures. Il alerte sur la situation des plus fragiles face à l'épidémie, à commencer par les enfants.

Des mineurs isolés dans des camps d’Asie centrale ou en Europe… un crève cœur pour l’Unicef. D'autant que la situation empire avec le coronavirus. "Merci de rendre visibles les oubliés de la crise du Covid-19, particulièrement ces enfants non accompagnés. Il y en a quelques milliers dans les îles grecques qui sont coincés dans des conditions d’hygiènes insoutenables. Il nous faut faire quelque chose", avance Philippe Cori. "Je voudrais parler du Luxembourg et de l’Allemagne qui ont rapatrié ces enfants dans leur pays. Et si la France et d'autres pays de l’Union européenne pouvaient faire cet effort, afin de donner à ces enfants un havre de paix et les enlever de cette situation infernale", ajoute-t-il.

"Une envie de vivre"

Quelles mesures ont été prises dans les camps pour protéger les enfants ? Est-ce possible d'avoir des mesures barrières ? "Les conditions d’hygiène sont impossibles à tenir, mais l’Unicef distribue des savons, des sanisettes… et cela fait une très grande différence. Il y a aussi le soutien psychologique et le soutien mental des enfants qui sont apeurés. Il y a un minimum d'éducation (…) ils ont une telle envie de s'intégrer dans nos sociétés, une telle envie de vivre une vie normale que c’est pour l’Europe une chance qu’il ne faut pas louper", met en avant le directeur adjoint de l'Unicef.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.