#OnVousRépond : port du masque dans les chorales et demandes de réductions

Comme chaque jour, le 13 Heures répond aux questions que vous vous posez sur l'épidémie de coronavirus. Aujourd'hui, la journaliste Nabila Tabouri évoque notamment les risques liés aux chorales, et les demandes de réductions liées à la crise sanitaire.

france 2

Une chorale de 30 choristes peut-elle se produire en public sans masque, ou à défaut avec uniquement des visières ?

"Sans masque, c'est possible, mais les 30 choristes devront être tous en ligne, à 1 mètre de distance. En chantant, ils émettent ce que l'on appelle des aérosols : air et salive, qui vont plus loin que les gouttelettes", explique Nabila Tabouri, journaliste France Télévisions, qui préconise également d'oublier les visières : "Elles n'empêchent pas les aérosols de passer. Quant au public, il doit être à 6 mètres minimum, porter un masque, et la salle doit être aérée."

"Une pratique commerciale trompeuse et attaquable"

Si la piscine de la location de vacances que vous avez réservée en janvier reste fermée à cause du Covid-19, pouvez-vous demander une réduction étant donnée que cette prestation a déterminé votre choix ?

"Lorsque vous proposez une location avec piscine et qu'il n'y en a pas, c'est une pratique commerciale trompeuse et c'est attaquable", détaille Nabila Tabouri. Dans ce cas précis en revanche, il faut garder en tête que les circonstances sont exceptionnelles à cause du coronavirus. "Cela ne coûte rien de négocier une réduction. Si vous n'obtenez pas gain de cause, vous pouvez saisir le médiateur du tourisme, mais attention : cela peut être très long", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Comme chaque jour, le 13 Heures répond aux questions que vous vous posez sur l\'épidémie de coronavirus. Aujourd\'hui, la journaliste Nabila Tabouri évoque notamment les risques liés aux chorales, et les demandes de réductions liées à la crise sanitaire.
Comme chaque jour, le 13 Heures répond aux questions que vous vous posez sur l'épidémie de coronavirus. Aujourd'hui, la journaliste Nabila Tabouri évoque notamment les risques liés aux chorales, et les demandes de réductions liées à la crise sanitaire. (france 2)