Entreprises : les chiffres trompeurs des faillites

Grâce aux aides déployées par l'État, jamais la France n'avait enregistré aussi peu de faillites qu'en 2020. Mais ces chiffres sont trompeurs. Anne Sylvain, journaliste pour France Télévisions, était présente sur le plateau du 12/13 pour éclaircir ce point. 

France 3

Grâce aux aides déployées par l'État, jamais la France n'avait enregistré aussi peu de faillites qu'en 2020, une situation difficile à croire au regard de la crise économique qui frappe le pays. "C'est complètement paradoxal, explique Anne Sylvain sur le plateau de France 3, selon les tribunaux de commerce il y a eu 7 465 défaillances d'entreprises au cours des trois derniers mois, c'est -37% par rapport à l'an dernier, sur la même période".

Des entreprises sous perfusion


C'est la conséquence des aides de l'Etat, "les entreprises sont sous perfusion, il y a l'activité partielle, les aides du fonds de solidarité, les exonérations de charges, les prêts garantis par l'État, les entreprises qui en temps ordinaire auraient dû être placées en redressement ou liquidation ont été maintenues", explique Anne Sylvain. Tous les secteurs sont concernés. Cependant, les aides finiront par s'arrêter et "on devrait assister à une vague de défaillance en 2021, 62 000 selon le cabinet Euler Hermes, soit 32%, les défaillances sont donc juste retardées", conclut la journaliste. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Carlos Ghosn traîne Renault devant les Prud\'hommes (Photo d\'illustration).
Carlos Ghosn traîne Renault devant les Prud'hommes (Photo d'illustration). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)