DIRECT. Coronavirus : l'OMS déplore le "manque de solidarité" et appelle à un "leadership mondial" des "grandes puissances"

Le directeur de l'OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus s'est exprimé, jeudi, lors d'une conférence de presse.

Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur de l\'Organisation mondiale de la santé, à Genève (Suisse), le 3 juillet 2020.
Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur de l'Organisation mondiale de la santé, à Genève (Suisse), le 3 juillet 2020. (FABRICE COFFRINI / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Pour directeur de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), "la fin [de la pandémie de Covid-19] ne viendra pas rapidement". Tedros Adhanom Ghebreyesus s'est montré grave, jeudi 10 septembre, lors d'une conférence de presse virtuelle. "Ce qui m'inquiète le plus, c'est le manque de solidarité", a-t-il déclaré. "Il nous faut de la solidarité et il nous faut un leadership mondial, en particulier des grandes puissances. C'est comme cela que nous pouvons vaincre ce virus", a-t-il insisté. Suivez la situation dans notre direct.

Près de 10 000 nouveaux cas en France en 24 heures. L'agence Santé publique France a fait état, jeudi, de 9 843 nouvelles contaminations en 24 heures, un chiffre sans précédent depuis le début de la pandémie. Elle a également indiqué avoir recensé 71 nouveaux foyers épidémiques en 24 heures.

Le Covid-19 bientôt reconnu comme maladie professionnelle. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, l'avait promis au printemps. Le Covid-19 va être reconnu comme maladie professionnelle, selon les informations recueillies par franceinfo, jeudi 10 septembre. D'après le ministère de la Santé, le décret sera publié "dans les prochaines heures, prochains jours". Suivez la situation dans notre direct.

Pas de détails sur "les décisions difficiles" annoncées par Jean-François DelfraissyEmmanuel Macron s'est refusé à détailler les propos du président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy, qui avait affirmé mercredi que le gouvernement devrait "prendre des décisions difficiles" : "Le Conseil scientifique est dans son rôle, qui est technique", a tranché le chef de l'Etat. Il revient aux dirigeants politiques de "prendre des décisions" en "essayant d'être les plus transparents et les plus clairs possible".  

Un collectif de médecins réclame le masque pour les élèves de primaire. Stop-Postillons : c'est le nom du collectif de professionnels de santé qui fait valoir la nécessité de porter un masque pour tous les enfants de plus de 6 ans."Si les parents se protègent par leurs masques au travail, mais que les enfants se transmettent le virus à l'école, la contamination se fait de foyer en foyer par cette brèche", remarque le collectif jeudi dans un communiqué. En France, le masque est obligatoire pour les enfants à partir du collège.

 L'arrêté sur l'obligation de port du masque récusé dans les Hauts-de-Seine. Le tribunal administratif de Cergy a jugé mercredi que l'arrêté pris par la préfecture des Hauts-de-Seine, qui rend le port du masque obligatoire, était illégal, rapporte France Bleu Paris. Le juge estime qu'il faut délimiter des zones. La préfecture, d'après France Bleu, ne compte pas faire appel et va réviser son arrêté. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CORONAVIRUS

22h48 : L'Isère est désormais classée en zone "rouge", c'est-à-dire en "zone de circulation active du virus", relève ce soir France Bleu Isère. Le département se trouve donc en situation de "vulnérabilité élevée", avec un taux d'incidence de plus de 66 pour 100 000 habitants.

22h41 : Bonsoir , voici ce qu'indique le dernier point épidémiologique de Santé publique France, publié aujourd'hui, à ce sujet : 47,3% des personnes testées positives entre le 31 août et le 6 septembre étaient asymptomatiques. Un peu plus de la moitié (52,7%) présentaient donc des symptômes, une proportion en légère hausse par rapport à la semaine précédente (49% de personnes présentant des symptômes parmi les cas positifs).

22h40 : Connait on parmi les nouvelles personnes contaminées le nombre d'asymptomatiques ?

22h34 : 22h30, voici un petit "best-of" de nos contenus du jour sur franceinfo :

L'article de notre journaliste Brice Le Borgne vous plongeant dans les coulisses des multiples indicateurs sanitaires sur le Covid-19.

L'article de notre journaliste Anne Brigaudeau vous expliquant pourquoi les tests PCR sont autant critiqués.




#PROCES_ATTENTATS Le récit, par notre journaliste Catherine Fournier, des témoignages de proches de victimes au procès des attentats de janvier 2015.

21h43 : Le campus de Sciences Po à Reims sera fermé de demain au 19 septembre inclus, après la découverte de 23 cas positifs parmi les étudiants, a annoncé la préfecture de la Marne dans un communiqué. Les quelque 1 300 étudiants du campus pourront "bénéficier d'un enseignement à distance", a-t-elle indiqué.

21h37 : Bonsoir @Latour81, tout malade ayant eu une forme sévère du Covid-19 et ayant bénéficié d'une assistance respiratoire peut prétendre à cette reconnaissance, comme vous l'explique notre article. Un comité, composé de deux médecins, tentera alors de juger si cette personne a été contaminée sur son lieu de travail.

Pour l'ensemble des personnels soignants concernés (qu'ils travaillent à l'hôpital, en ville, en Ehpad ou au domicile de personnes âgées), la reconnaissance du Covid-19 comme maladie professionnelle sera automatique.

21h36 : Mais cette maladie professionnelle sera-t-elle réservée aux soignants ou bien concernera toutes les personnes contaminées sur leur lieu de travail ?

21h27 : Depuis la rentrée, les établissements scolaires tentent comme ils le peuvent de se protéger du coronavirus, mais les protocoles sanitaires laissent perplexes. Reportage de France 2.

(FRANCE 2)

21h09 : Concernant ce Conseil de défense, un "reconfinement" des personnes âgées n'est pas envisagé, mais "on prendra des mesures pour les protéger", a appris France Télévisions auprès du gouvernement. De nouveaux départements devraient être classés en rouge, c'est-à-dire en "zone de circulation active du virus". Il est enfin "probable" que la quatorzaine évolue en "septaine", selon les informations de France Télévisions.

21h05 : Le Conseil de défense de demain devrait durer toute la matinée, voire se poursuivre jusqu'en début d'après-midi, a appris France Télévisions auprès du gouvernement. Le ministre de la Santé, Olivier Véran, "communiquera à la sortie".

20h58 : Bonsoir et , comme nous vous l'expliquons dans cet article, le fait que le Covid-19 soit reconnu comme maladie professionnelle permet tout d'abord une prise en charge intégrale des soins par la Sécurité sociale.

Cela implique aussi une meilleure indemnisation lors des arrêts de travail. Enfin, il est possible de percevoir une rente en cas d'incapacité permanente. La famille d'une personne décédée du fait d'une maladie professionnelle peut elle aussi toucher une rente.

20h57 : Bonsoir FI ! Covid-19 reconnue comme maladie professionnelle : quelles sont les conséquences de cette reconnaissance ?

20h33 : Selon le journaliste de France Télévisions Jeff Wittenberg, il ne devrait pas y avoir de nouvelles "mesures coercitives" pour les personnes fragiles à l'issue du Conseil de défense demain. Il y aura toutefois un "rappel à l'ordre général pour tout le monde", et un "rappel que c'est dans la sphère privée, entre amis, en famille, que le virus circule le plus".




(FRANCE 2)

20h25 : Que sera-t-il annoncé demain en milieu de journée, après le nouveau Conseil de défense dédié au coronavirus ? "De nouvelles restrictions pourront être décidées au niveau local dans les grandes métropoles, comme la fermeture de bars et de restaurants plus tôt dans la soirée, ou l'interdiction de rassemblements", explique le journaliste de France Télévisions Jeff Wittenberg.

Un nouveau confinement "ciblé dans certaines villes, dans certains endroits très localisés" "est possible", a-t-il appris auprès de l'Elysée.

20h06 : 20 heures, faisons un nouveau point sur l'actualité :

La France a recensé 9 843 nouveaux cas d'infection au Covid-19 en 24 heures, annonce la direction générale de la santé. Suivez notre direct.


#CORONAVIRUS L'infection au Covid-19 va être reconnue comme maladie professionnelle, selon les informations de franceinfo. Un décret sera publié "dans les prochaines heures, prochains jours", a annoncé le ministère de la Santé.

Un énorme incendie s'est déclaré au port de Beyrouth, cinq semaines après l'explosion meurtrière qui a ravagé des pans entiers de la capitale. Le feu a pris dans un entrepôt où la Croix-Rouge stocke de l'aide, a-t-elle annoncé. Suivez notre direct.


Malgré l'ultimatum de Bruxelles, Londres affirme sa volonté de maintenir un projet de loi controversé, qui revient sur certaines dispositions de l'accord du Brexit.

19h49 : Bonsoir @Lilikoi, le Conseil de défense, qui sera consacré à de nouvelles mesures visant à lutter contre la propagation du coronavirus, doit avoir lieu demain en fin de matinée."Ce que je souhaite, c'est donner de la visibilité sur les prochaines semaines par les décisions de demain", a déclaré aujourd'hui Emmanuel Macron à ce sujet.

19h51 : Bonjour Valentine. Savez-vous à quelle heure a lieu le Conseil de défense de demain ? Belle soirée

19h43 : Il y a eu au cours des dernières 24 heures 19 décès liés au Covid-19, portant le bilan à 30 813 morts depuis le début de l'épidémie en France. Le taux de positivité des tests continue de progresser : il a atteint 5,4% entre le 1er et le 7 septembre, contre un taux de 5,2% annoncé hier et mardi, et de 4,9% dimanche.

19h39 : La direction générale de la santé fait également état de 352 nouvelles hospitalisations en 24 heures (sur un total de 5 096 malades hospitalisés), et de 54 admissions en réanimation. Le nombre d'entrées en réanimation était de 71 hier, et de plus de 80 au cours des deux jours précédents.

19h32 : Il s'agit du nombre de nouveaux cas quotidien le plus élevé depuis que les tests de dépistage du Covid-19 sont réalisés à grande échelle en France. Il y a une semaine, 7 157 cas positifs avaient été recensés en 24 heures dans le pays.

19h27 : La France a recensé 9 843 nouveaux cas d'infection au Covid-19 en 24 heures, annonce la direction générale de la santé.

19h11 : Face à cette recrudescence des cas, Christian Estrosi annonce une nouvelle distribution de masques en tissu "sur inscription" et appelle les Niçois à éviter "les déplacements inutiles", "en particulier pendant les heures de pointe". Il annonce également le report ou l'annulation de "l'ensemble des manifestations culturelles et sportives prévues dans les semaines à venir et organisées par la ville de Nice".

19h03 : Sur Twitter, le maire de Nice rappelle que dans la ville, "le taux de positivité est aujourd'hui de 5,2%, en très forte progression ces dix derniers jours", et que "les hospitalisations ont augmenté de 68% dans notre département", avec une multiplication par deux des entrées en réanimation.

19h07 : Le maire de Nice (Alpes-Maritimes), Christian Estrosi, annonce que les visites dans les Ehpad municipaux vont être suspendues.

18h37 : Reconnaître le Covid-19 comme maladie professionnelle était l'une des promesses du ministre de la Santé, Olivier Véran, au printemps. Le ministère a annoncé aujourd'hui qu'un décret sera publié "dans les prochaines heures, prochains jours" à ce sujet.

18h35 : L'infection au Covid-19 va être reconnue comme maladie professionnelle, selon les informations recueillies par franceinfo.

18h18 : Et les morts du Covid-19 à domicile. On attend depuis des semaines le chiffre que devait fournir le Gouvernement "fin juin". Ces chiffres seront publiés un jour ?

18h06 : Il demande "des masques chirurgicaux dans les écoles pour protéger élèves et personnels". Le SNUIPP-FSU, 1er syndicat du primaire, estime que les masques en tissus fournis aux enseignants ne sont pas assez efficaces pour les protéger contre le coronavirus. Plus d'explications dans notre article.

Une classe de CP le 7 septembre 2020.


(MAXPPP)

17h53 : Le coronavirus et ses conséquences économiques ont réduit les recettes fiscales servant à rembourser le "trou de la Sécu" de l'ordre de 700 millions d'euros, indique la Caisse d'amortissement de la dette sociale (Cades). Cette dernière assure toutefois qu'elle honorera ses engagements.

17h55 : Le groupe français spécialisé dans la mode enfantine Kidiliz (10 marques dont Beckaro, Z, Chipie, Catimini, Kenzo Kids...) a été placé en redressement judiciaire, annonce son PDG. le groupe revendique près de 400 millions d'euros de chiffre d'affaires, dont près de la moitié en France.

17h54 : Bonjour @mag. Comme le détaille Le Parisien, le préfet a rendu obligatoire le port du masque dans 76 communes du Val-d'Oise, à partir de demain matin. L'obligation concerne notamment toutes les communes de plus de 10 000 habitants.

17h50 : J'entends parler d'un arrêté préfectoral dans le Val-d'Oise qui rendrait le port du masque obligatoire à partir de demain. Avez-vous des échos à ce sujet ? Merci :)

17h40 : Si l'accélération des contaminations se poursuit en Nouvelle-Aquitaine, il faudra "réouvrir des lits et augmenter notre voilure", prévient sur franceinfo Benjamin Clouzeau, médecin réanimateur au CHU de Bordeaux.

17h21 : Alors que les autorités sanitaires observent une recrudescence des hospitalisations et réanimations pour Covid-19, les données des derniers mois permettent de visualiser la hausse du taux d'incidence partout en France. Nous vous proposons de visualiser cette augmentation en un gif.



17h08 : Faut-il rendre obligatoire la vaccination contre la grippe chez les personnels soignants ? L'épidémie de Covid-19 a en tout cas relancé le débat. Explications.

16h25 : La mesure était attendue. Le gouvernement a annoncé que les parents contraints de garder leurs enfants à cause de l'épidémie de Covid-19 pourraient bénéficier du chômage partiel s'ils étaient dans l'incapacité de télétravailler. On vous explique en quoi consiste ce dispositif.


(AFP)

15h40 : Le collectif de professionnels de santé Stop-Postillons, qui milite pour le masque dans l'espace public depuis mars, demande qu'il soit porté par les enfants dès 6 ans, à l'école primaire et non dès le collège, pour "colmater la brèche" de l'épidémie de Covid-19.

15h16 : Voici les articles qui retiennent votre attention en ce milieu de journée :

Notre direct sur l'épidémie de Covid-19. Emmanuel Macron a promis des décisions demain "pour donner de la visibilité dans les semaines à venir".

Météo France anticipe un "épisode de forte chaleur tardif" à partir de dimanche.

Gérald Darmanin annonce déposer plainte contre Jérôme Rodrigues, figure des "gilets jaunes".

15h14 : "Chacun doit rester à sa place", affirme sur franceinfo l'infectiologue François Bricaire, après les déclarations du président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, prévoyant "des décisions difficiles". François Bricaire estime que les décisions doivent être prises "par le politique" et que "le Conseil scientifique doit rester simplement un conseiller".

14h35 : Le groupe pharmaceutique britannique AstraZeneca juge encore possible d'avoir un vaccin contre le Covid-19 disponible d'ici la fin de l'année, malgré la pause dans les essais de son projet mené avec l'université d'Oxford. Plus de détails dans notre article.

14h24 : A 14 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

Un énorme incendie s'est déclaré au port de Beyrouth, cinq semaines après l'explosion meurtrière et dévastatrice qui a traumatisé la capitale. Suivez notre direct.

#PROCES_ATTENTATS Une nouvelle journée lourde d'émotion s'est ouverte devant la cour d'assises spéciale du tribunal de Paris, au septième jour du procès des attentats de janvier 2015. La cour entend aujourd'hui les proches des victimes de la tuerie de Charlie Hebdo. Suivez notre direct.

L'ex-ministre de l'Intérieur Christophe Castaner est élu à la tête des députés La République en marche, face à la députée Aurore Bergé.

Emmanuel Macron s'est exprimé depuis Ajaccio. A la veille d'un nouveau Conseil de défense, il a déclaré que les décisions du gouvernement face à la résurgence de l'épidémie ne dépendraient pas seulement des considérations scientifiques, ajoutant qu'il ne fallait "pas céder à la panique."


Après deux étapes de plat, le Tour de France 2020 propose aujourd'hui un parcours plus accidenté. Franceinfo vous dit tout ce qu'il faut savoir de la 12e étape entre Chauvigny (Vienne) et Sarran (Corrèze). Suivez l'étape en direct.

13h23 : Renaud Muselier, président de la région Sud, se dit "très surpris" sur franceinfo "que le président du conseil scientifique parle à tort et à travers". Jean-François Delfraissy a déclaré hier que le gouvernement allait "devoir prendre des décisions difficiles".

13h13 : Selon les premiers extraits du nouveau livre du journaliste Bob Woodward, Donald Trump a avoué avoir minimisé la gravité de l'épidémie de Covid-19 pour ne pas "semer la panique". Le camp démocrate est effaré et parle de trahison. Plus de détails dans notre article.




(GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

13h03 : L'association des DRH des grandes collectivités appelle le gouvernement à suspendre de nouveau "le jour de carence" des agents publics, supprimé provisoirement pendant le confinement puis rétabli depuis le 11 juillet avec la fin de l'état d'urgence sanitaire.

12h52 : Bonjour, voila 6 jours maintenant que j'ai fait le test PCR après que mon mari ai été testé positif. voila ce que me répond le laboratoire ce matin quand je lui ai demandé si mes résultats étaient disponibles (mon test a été fait vendredi dernier) - est ce normal ? le test n'a finalement plus aucune valeur 6 jours après, quel est l'intérêt de payer pour ce genre de service ? ne faudrait il pas surveiller les laboratoires, s'ils n'ont pas la capacité de faire autant de tests alors qu'ils l'admettent plutôt que de continuer à tester alors qu'ils ne sont pas en mesure de faire les tests.

12h52 : Bonjour FI et merci pour votre travail!Je vois passer beaucoup de témoignages sur les durées d'attente pour les tests PCR. Je tenais juste à rappeler que les infirmiers libéraux sont habilités à réaliser les tests (à condition qu'il soit prescrit). Je trouve que l'on nous laisse beaucoup de côté. C'est dommage, nous sommes là aussi.

12h52 : Il y a des endroits ou le dépistage marche très bien: dans mon cas prélèvement sur un parking à Cyreste (13) samedi matin après 1h d'attente, tout le monde portait un masque. Résultat (négatif) reçu par email dimanche dans l'après midi. Efficace!

12h52 : Dans les commentaires, vous nous faites aussi part d'expériences positives avec les tests PCR. Mais @Axelle75partage aussi son exaspération face à un délais d'attente trop long pour obtenir les résultats.

12h32 : Pour accompagner votre pause méridienne, voici les contenus à ne pas rater sur notre site aujourd'hui :

Urgence, cafouillages, "mille-feuille" d'indicateurs… On vous emmène dans les coulisses des données très stratégiques sur le Covid-19.

"Je suis dans le post-trauma, j’y resterai toute ma vie." A la barre, les survivants de l'attentat de Charlie Hebdo ont raconté leurs cicatrices, hier.

Désagréables, trop sensibles, longs à analyser... On vous explique pourquoi les tests PCR sont si critiqués.

Notre diaporama sur les incendies aux Etats-Unis qui plongent la Californie dans une ambiance apocalyptique.