Déconfinement : stratégie des "petits pas" pour la réouverture des établissements

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Déconfinement : stratégie des "petits pas" pour la réouverture des établissements
France 2
Article rédigé par
A.Richier, R.Chapelard, H.Ayroulet, A.Bourse - France 2
France Télévisions

Quand viendra l'éclaircie promise pour la mi-mai, avec la réouverture progressive du pays annoncée par le chef de l'Etat ? Pour beaucoup de professionnels, l'incertitude est difficile à vivre. 

La date de réouverture de nombreuses enseignes fermées du centre-ville d'Antibes (Alpes-Maritimes), comme dans le reste de la France, reste incertaine. Quels établissements pourraient rouvrir dans un mois, et dans quelles conditions ? Un restaurateur de la ville espère faire partie des heureux élus, avec peut-être un peu moins de personnes en terrasse : 40 couverts environ, contre les 60 habituels. Son restaurant tournerait ainsi à 25% de ses capacités, ce qui reste insuffisant pour faire revenir à temps-plein ses quatre salariés. "Nous, ce que l'on veut, c'est repartir dans le sens de l'ouverture, mais vraiment, le dispositif d'aides aux entreprises doit être maintenu jusqu'à la fin, jusqu'à un chiffre d'affaires redevenu normal", explique Jérémy Dumas.

Incertitudes autour de la mi-mai

Sera-t-on libre de nos mouvements pour le pont de l'Ascension, à partir du 13 mai ? L'Elysée continue de répondre "que ce sera autour de ce week-end de l'Ascension que les allègements débuteront, mais aucune date précise n'est arrêtée, ce qui laisse à l'exécutif une latitude", explique la journaliste France Télévisions Anne Bourse, en duplex devant le palais de l'Elysée à Paris, vendredi 16 avril. "Même si les réouvertures seront progressives et limitées, il s'agit de permettre aux Français de toucher du doigt la sortie de crise", ajoute-t-elle. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.