Cet article date de plus de deux ans.

Déconfinement : les discothèques ne peuvent pas encore rouvrir

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Déconfinement : les discothèques ne peuvent pas encore rouvrir
Déconfinement : les discothèques ne peuvent pas encore rouvrir Déconfinement : les discothèques ne peuvent pas encore rouvrir (FRANCE 3)
Article rédigé par France 3 - P-L. Monnier, A. Brogat, M. Sicard-Cras, S. Bruhier, C. François, A. Brodin
France Télévisions
France 3

Les discothèques ne pourront pas rouvrir le 19 mai prochain. Une date de réouverture leur a été promise avant le 15 juin, mais les maires de plusieurs communes situées sur le littoral dénoncent un flou qui dure depuis trop longtemps. Pour eux, les boîtes de nuit doivent rouvrir pour éviter la multiplication des fêtes sauvages. 

Les bars et les restaurants pourront rouvrir mercredi 19 mai, mais pas les discothèques, au grand désespoir du monde de la nuit et des élus. À Lille (Nord), une boîte de nuit de 500 mètres carrés, qui comporte trois salles, s'impatiente. Les aides, qui s'élèvent à 20% du chiffre d'affaires, ne suffisent plus, selon le patron, Franck Duquesne.

Éviter les fêtes sauvages

"Les finances, ça fond. Tous les mois, ça diminue sur les comptes bancaires. Ça devient pénible, et surtout très compliqué", déplore le gérant du Duke's club. La situation est aussi délicate sur le littoral. Les patrons de boîte de nuit sont par ailleurs soutenus par une quinzaine de maires du littoral. Dans une tribune, lundi 17 mai, ils réclament l'ouverture des discothèques le 30 juin, avec tests ou vaccin contre le Covid-19 obligatoires. Le but est d'éviter les fêtes sauvages sur les plages. "C'est moins risqué que de les laisser seuls sur la plage, sans encadrement", assure Franck Louvrier, maire (LR) de la Baule (Loire-Atlantique). Pour l'instant, le gouvernement n'a avancé aucune date de réouverture pour les discothèques, mais un calendrier devrait être déterminé d'ici le 15 juin.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.