Circuits courts : la clientèle se fidélise

Les modes de vie et de consommations ont été repensés pendant le confinement. Les circuits courts ont été favorisés pour les produits frais. Une pratique qui entre dans les moeurs. 

France 2

À cinq kilomètres du centre-ville de Montauban (Tarn-et-Garonne), un drive s’est installé à la ferme. L’idée est née dès les premiers jours du confinement et séduit toujours les clients : "On a continué, même si on va toujours au marché, on a une chance d’avoir de bons produits locaux" explique un habitué. "Je ne suis pas retournée au supermarché depuis la fin du confinement", témoigne une cliente. 

Des prix compétitifs 

Avec la fermeture des marchés, les producteurs ne pouvaient plus écouler leur marchandise. Ils ont eu l’idée de se regrouper pour proposer sur Internet un choix de produits locaux. Le succès a été immédiat. Grâce à des prix compétitifs, les producteurs ont fidélisé leur clientèle. Le drive permet à Frédéric Royer, maraîcher, de réaliser 10 à 15% de son chiffre d’affaires : "Au départ on avait plus les marchés, on a été obligé de trouver une solution. J’ai fait une vente privée à la ferme, j’avais encore de la marchandise. J’ai dû trouver une autre alternative, le drive me permet de bien rentabiliser les produits". 

Le JT
Les autres sujets du JT
\"Le potager d\'à côté\" permet de trouver partout en France des fruits et légumes de saison. 
"Le potager d'à côté" permet de trouver partout en France des fruits et légumes de saison.  (JOËL DOUILLET / BIOSPHOTO / AFP)