Cet article date de plus d'un an.

Déconfinement : "On ne vous mettra pas en situation de danger", assure Emmanuel Macron aux enseignants

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 21 min.
Déconfinement : "On ne vous mettra pas en situation de danger", assure Emmanuel Macron aux enseignants
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le chef de l'État s'est exprimé mardi 5 mai depuis une salle de classe de Poissy, dans les Yvelines, concernant le dispositif mis en place pour la reprise de l'école le 11 mai.

C'est depuis une salle de classe d'une école primaire de Poissy (Yvelines) qu'Emmanuel Macron a donné un entretien à France 2 et TF1 mardi 5 mai, à un peu moins d'une semaine du début du déconfinement en France. Le chef de l'État a rappelé que 30 000 enfants de soignants ou de policiers ont continué d'aller en classe durant le confinement, avant d'assurer que "dans la vie d'un enfant, rester deux mois à la maison, même s'il y a un formidable travail qui se fait à distance, c'est quand même très traumatisant". D'où la nécessité de reprendre progressivement l'accueil en crèche et en primaire le 11 mai.

"Il a arrondi les angles"

Emmanuel Macron a aussi souligné la mobilisation des enseignants durant le confinement à travers l'enseignement à distance. "On ne vous mettra pas en situation de danger", a ainsi assuré le président aux enseignants, peu enclins à reprendre les cours. "On ne dira jamais à un enseignant, pour qui les conditions de sont pas remplies : 'Vous devez aller travailler physiquement'. Ce n'est pas possible", a-t-il martelé. Le chef de l'État "a apaisé, et c'était le but de l'opération", analyse Nathalie Saint-Cricq sur le plateau du 13 Heures. "Il a arrondi les angles", estime la cheffe du service politique de France 2.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.