Déconfinement : les centres Emmaüs croulent sous les dons

Les affaires reprennent pour les compagnons d’Emmaüs. Depuis le déconfinement le 11 mai, les dons arrivent en masse.

France 3

Une file de voitures et des coffres pleins. Depuis quelques jours, ça ne s’arrête pas : les dons d’objets divers affluent. Des affaires redécouvertes pendant le confinement au fond d’une armoire ou d’un grenier. Une affluence sur le quai de réception jamais vue, de mémoire de compagnon d’Emmaüs. En 15 jours, l’équivalent de deux mois de travail a été effectué. Côté ramassage, même constat : les tournées avaient été arrêtées ; depuis la reprise, les camions se remplissent beaucoup plus vite.

Les stocks n’ont jamais été aussi importants

Du matériel à trier, nettoyer, réparer, stocker. La plateforme s’est réorganisée, mais elle croule littéralement sous la marchandise. Pour faire face et renflouer aussi les caisses après deux mois de fermeture forcée, les horaires de vente ont été élargis. Le nombre de clients est en hausse : plus de 350 personnes viennent ici chaque jour pour soutenir les compagnons par leurs achats ou faire de bonnes affaires. Les stocks n’ont jamais été aussi importants.


Le JT
Les autres sujets du JT
Une boutique Emmaüs fermée en raison du confinement, à Paris le 19 avril 2020. 
Une boutique Emmaüs fermée en raison du confinement, à Paris le 19 avril 2020.  (HARRY FLEX / ONLY FRANCE / AFP)