Déconfinement : les artificiers sont inquiets

Près de 15 000 feux d'artifices sont tirés chaque année, mais cette fois, en raison de la crise sanitaire, il n'y aura pas de défilé le 14 juillet, et donc pas de commande. Les artificiers s'inquiètent.

FRANCE 3

Des explosions de toutes les couleurs, la foule les yeux rivés vers le ciel : voilà des images du 14 juillet que vous aurez peu de chances de voir cette année. En cause, l'interdiction des rassemblements publics de plus de dix personnes. Incompréhensible pour le patron d'une entreprise d'artifice près de Bergerac (Dordogne).

Des pertes sans précédent à prévoir

"Les parcs et jardins rouvrent, les restaurants rouvrent, mais dans le monde du spectacle, on n'a pas le droit de se réunir à plus de dix. C'est incompréhensible et cela génère de la colère chez l'ensemble des salariés qui sont habitués à faire plaisir", déplore Guillaume Camboulive, PDG de Brézac Artifices. Les professionnels du feu d'artifice craignent des pertes financières sans précédent. Les célébrations du 14 juillet comptent pour l'essentiel des revenus de la profession.

Le JT
Les autres sujets du JT
Déconfinement : les artificiers sont inquiets
Déconfinement : les artificiers sont inquiets (FRANCE 3)