Déconfinement : le préfet des Pyrénées-Orientales durcit le ton à Perpignan

Le préfet des Pyrénées-Orientales alerte et menace de prendre des mesures en réaction au relâchement qu’il dit constater dans le département. Il dénonce des comportements irresponsables. À Perpignan, un bar tout juste rouvert a déjà décidé de refermer.

FRANCE 2

Ce n’est sans doute pas comme ça qu’Éric Genesson, avait imaginé le déconfinement. Dans les halles étroites de Perpignan (Pyrénées-Orientales), impossible, assure le patron de bar, de faire respecter correctement les règles sanitaires. 72 heures après la réouverture, il a décidé de fermer son établissement. Mardi soir, au premier soir de la réouverture, les terrasses de Perpignan ont parfois débordé, et les gestes barrières ont été oubliés.

Menace de fermetures administratives

Des images que n’a pas du tout appréciées Philippe Chopin, le préfet des Pyrénées-Orientales. En visite dans certains restaurants de la ville, il a menacé de fermer administrativement les établissements qui ne respectaient pas les gestes barrières. Dans les rues de Perpignan, vendredi matin, le rappel des autorités est plutôt bien perçu. Dans le département, l’épidémie a ralenti, mais n’a pas disparu. Trois personnes sont toujours confinées dans un hôtel et deux autres, plus gravement atteintes, sont prises en charge à l’hôpital de Perpignan.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le préfet des Pyrénées-Orientales alerte et menace de prendre des mesures en réaction au relâchement qu’il dit constater dans le département. Il dénonce des comportements irresponsables. À Perpignan, un bar tout juste rouvert a déjà décidé de refermer.
Le préfet des Pyrénées-Orientales alerte et menace de prendre des mesures en réaction au relâchement qu’il dit constater dans le département. Il dénonce des comportements irresponsables. À Perpignan, un bar tout juste rouvert a déjà décidé de refermer. (FRANCE 2)