Déconfinement : la SNCF renforce son trafic pour permettre aux Parisiens de rentrer chez eux

Selon les informations de franceinfo, la SNCF devrait assurer environ 15% des circulations TGV et Intercités vendredi, samedi et dimanche. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un TGV à la gare de Lyon à Paris, en 2018. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Selon les informations de franceinfo, la SNCF devrait assurer environ 15% des circulations TGV et Intercités vendredi 8, samedi 9 et dimanche 10 mai, une desserte uniquement en direction de Paris, qui devrait permettre aux Parisiens de rentrer chez eux en prévision de la fin du confinement. Seuls 7% des TGV et Intercités étaient en circulation depuis le début du confinement.

 >> Coronavirus : suivez notre direct pour avoir les dernières informations.


Cette augmentation du trafic concerne uniquement les liaisons TGV en provenance de l'Atlantique et du Sud-Est ainsi que les Intercités de Normandie. Certaines de ses liaisons se feront en Ouigo, le modèle de TGV low cost et seule la moitié des places est ouverte à la réservation afin de maintenir la distanciation sociale en vigueur.

"Un retour à la normale fin juin", estime la SNCF

"Au fur et à mesure des phases du déconfinement, l'offre de trains voyageurs augmentera, en priorité pour les trains du quotidien", l'objectif étant "un retour à la normale fin juin", écrit la SNCF public dans une note d'information interne. À partir du 11 mai, le nombre de trains de banlieue d'Île-de-France qui circuleront se situera ainsi entre 50% et 60% de la normale. Le niveau atteindra pour les TER entre 40% et 50%, et pour les TGV et Intercités un peu plus de 30%.

Certains syndicats s'inquiètent que ce nouveau plan de trafic ne soit trop important vis-à-vis des conditions sanitaires actuelles liée à la crise du coronavirus, et il n'est pas impossible que des salariés, conducteurs ou contrôleurs, fassent valoir leur droit de retrait.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.