Déconfinement : la France d'après passera par le vélo

Le vélo a la cote depuis le déconfinement, si bien que le gouvernement a annoncé la création d’une académie pour les métiers liés à ce mode de déplacement, notamment les mécaniciens qui seront spécialement formés.

France 2

Les réparateurs de vélos n’ont jamais autant travaillé. Dans une enseigne spécialisée, on répare tout, pneus crevés, freins, dérailleurs, mais les délais explosent : jusqu’à six à huit semaines. Chaque jour, sept à huit vélos passent entre les mains expertes des réparateurs, soit deux fois plus d’habitude. Pour répondre à l’afflux de clients, un réseau de boutiques veut embaucher 150 mécaniciens sur toute la France.

Une formation accélérée pour répondre à la demande

Les centres de formation s’adaptent à ce besoin de main-d’œuvre et augmentent leur nombre de stagiaires. Chaque année, 600 mécaniciens sont formés par un institut. Ce sont souvent des reconversions après une perte d’emploi, à l’image d’un ancien steward. Les stagiaires suivent un cursus complet de trois mois, mais face aux besoins de mécaniciens, une formation accélérée de 20 jours sera mise en place à partir du mois de juin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme gonfle ses pneus de vélo dans Paris, le 29 avril 2020.
Un homme gonfle ses pneus de vélo dans Paris, le 29 avril 2020. (QUENTIN DE GROEVE / HANS LUCAS / AFP)