Déconfinement : à quoi vont servir les "brigades d'anges gardiens" ?

Pour éviter la circulation du virus, Olivier Véran a annoncé la création de ce qu'il qualifie de "brigades d'anges gardiens". Elles seront chargées d'identifier les personnes qui auraient été proches d'un malade. Mais pour cela, il faudra collecter de précieuses données.

France 3

Allons-nous tous être fichés, et faut-il s'inquiéter ? Le gouvernement a dévoilé sa politique de traçage. Lorsqu'une personne est testée positive au Covid-19, elle apparaitra dans un fichier, appelé Sidep, les personnes qu'elle a côtoyées seront fichées dans un deuxième fichier nommé Contact Covid, afin d'être testées et si besoin isolées pour empêcher la propagation du virus. 3 à 4 000 personnes seront affectées à cette mission.

"On est très très loin d’un fichage"

"Ce sont des gens grâce à qui on va pouvoir identifier toutes les chaînes de contamination, pour éviter qu'on ait à nouveau des foyers épidémiques qui repartent, comme la France l'a connue. On est très très loin d'un fichage, d'un fliquage", assure le ministre de la Santé. Mais ces fichiers soulèvent une deuxième question, car ces brigades de l'assurance maladie chargées de collecter ces fichiers ne sont pas forcément des médecins. Ce sont des salariés qui auront accès au secret médical.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les pharmacies peuvent désormais vendre des masques grand public.
Les pharmacies peuvent désormais vendre des masques grand public. (FREDERIC DIDES / HANS LUCAS / AFP)