Cet article date de plus d'un an.

Déconfinement : 316 maires d'Île-de-France signent une lettre ouverte contre la réouverture des écoles le 11 mai

Ces élus locaux, parmi lesquels la maire de Paris Anne Hidalgo, estiment qu'il existe encore trop d'incertitudes concernant, notamment, les enseignants et les animateurs qui seront disponibles dès la fin du confinement.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
L'Association des maires d'Île-de-France appelle à ce que la réouverture des écoles soit repoussée à une date ultérieure dans les départements qui seront classés en rouge. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

316 maires d'Île-de-France signent une tribune contre la réouverture des écoles le 11 mai, pourtant annoncée par Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education nationale. Dans cette lettre ouverte publiée sur le site du journal La Tribune, l'Association des maires d'Île-de-France appelle à ce que cette réouverture soit repoussée à une date ultérieure dans les départements qui seront classés en rouge, selon la carte du déconfinement.

>> Coronavirus : déconfinement, bilans, masques… Retrouvez toutes les informations sur l'épidémie de coronavirus dans notre direct

Signé par la maire de Paris Anne Hidalgo, le texte évoque les difficultés auxquelles sont confrontés les élus locaux : "La préparation du déconfinement se fait dans un calendrier à marche forcée , alors que nous n'avons pas encore toutes les informations pour préparer la population, et que les directives sont mouvantes.", déclarent les signataires.

Prioriser les enfants selon le contexte familial

"Nombreux sont ceux qui n'ont pas encore d'informations sur les enseignants qui seraient disponibles pour nos écoles, sur le nombre d'animateurs qui pourront être disponibles pour le périscolaire, ni même des effectifs des élèves à accueillir", déplorent les maires franciliens tout en reconnaissant que la réouverture des écoles reste nécessaire, notamment pour les élèves les plus en difficulté. Ils appellent donc également le gouvernement à " prioriser clairement les enfants qui pourront/devront reprendre le chemin de l'école en Île-de-France en tenant compte du contexte familial de chaque enfant."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.