Crise à l'hôpital : quelles réponses du gouvernement ?

Des collectifs hospitaliers ont appelé à se mobiliser le 16 juin prochain; des soignants qui réclament que leurs revendications soient prises en compte en plein "Ségur de la santé".

franceinfo

Pendant des semaines, ils ont été applaudis chaque soir par des Français reconnaissants. Pour leur combat contre le Covid-19, on leur a même promis une médaille. Mais alors que la crise semble s'estomper, les personnels soignants de l'hôpital public remontent au créneau. La colère reste intacte, après avoir éclaté au grand jour il y a plus d'un an. Grèves massives des services d'urgence à travers la France, manifestations, les personnels réclamaient des hausses de salaire, des embauches et la fin des fermetures de lits. Fin novembre, le Premier ministre avait présenté un plan d'urgence pour l'hôpital pour "redonner de l'oxygène à la communauté des soignants", mais il est jugé insuffisant et la crise s'étend.

Des réponses concrètes attendues

800 chefs de service démissionnent alors de leurs fonctions administratives. Le climat était tendu quand la crise sanitaire est arrivée. Emmanuel Macron était même pris à partie par les médecins. L'hôpital tiendra le choc, le président de la République fera finalement son mea culpa en plein cœur de la crise et annonce un "plan massif". Le "Ségur de la santé" est finalement lancé, le Premier ministre se retrouve face à 300 organisations qui réclament des réponses. Elles sont attendues d'ici la mi-juillet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un patient atteint du Covid-19 évacué d\'un hôpital de Mulhouse (Haut-Rhin) vers un TGV médicalisé, le 29 mars 2020.
Un patient atteint du Covid-19 évacué d'un hôpital de Mulhouse (Haut-Rhin) vers un TGV médicalisé, le 29 mars 2020. (SEBASTIEN BOZON / AFP)