Covid-19 : vers une nouvelle stratégie du gouvernement basée sur des confinements locaux ?

Alors que le gouvernement s’y était refusé jusque-là, un confinement local est à l’étude à Nice (Alpes-Maritimes) et dans sa périphérie. D’autres régions durement touchées par le Covid-19 pourraient suivre.

franceinfo

Le gouvernement a toujours martelé qu’il souhaitait éviter un reconfinement, qu’il soit national ou plus ciblé. Mais Olivier Véran, en déplacement à Nice (Alpes-Maritimes) dimanche 21 février, a évoqué des mesures locales possibles face à la propagation du virus dans le département. "Ça pourrait prendre la forme d’une accentuation du couvre-feu voire d’un confinement partiel ou total, dont nous verrons les modalités de mise en place", a abondé le ministre de la Santé.

La Moselle et le Nord également concernés ?

Cela serait une première dans l’Hexagone, mais le gouvernement a déjà pris des mesures similaires à Mayotte ou en Guyane. "On voit poindre de nouveaux variants et leur dissémination rapide. Essayons de limiter la circulation, on a avancé avec les vaccins, ne mettons pas le pays sous cloche. En revanche, concentrons-nous sur les zones où le virus pourrait se diffuser rapidement", estime Philippe Amouyel, professeur de Santé Publique au CHU de Lille (Nord). "Ça parait indispensable. À Nice, il y a l’éclosion du variant anglais. Une fois que le virus s’installe, il faut absolument arrêter sa courbe exponentielle pour éviter que le secteur hospitalier ne soit en surtension", a détaillé Xavier Pothet, médecin généraliste à Vanves (Hauts-de-Seine) et invité du 23h de franceinfo. Ces restrictions locales pourraient également s’appliquer en Moselle ou à Dunkerque (Nord) où la situation est également très surveillée par l’exécutif.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre de la Santé Olivier Véran lors d\'une conférence de presse consacrée à la situation sanitaire, jeudi 18 février 2021 à Paris.
Le ministre de la Santé Olivier Véran lors d'une conférence de presse consacrée à la situation sanitaire, jeudi 18 février 2021 à Paris. (THOMAS SAMSON / AFP)