Covid-19 : "Nous avons perdu quatre mois pour équiper les bâtiments scolaires en purificateurs d'air", critique Julien Bayou

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

Selon le secrétaire national d'Europe Ecologie - Les Verts, "encore une fois il y a une confusion et on décide tout au dernier moment".

"A tout miser sur le vaccin, on oublie l'anticipation, en particulier les purificateurs d'air, les mesures de CO2. Nous avons perdu quatre mois pour équiper les bâtiments scolaires en purificateur d'air", a estimé lundi 23 août sur franceinfo Julien Bayou, secrétaire national d'EELV, après l'annonce du protocole sanitaire pour les établissements scolaires par Jean-Michel Blanquer. "Il n'y a pas eu d'anticipation alors que nous avons déjà eu cette discussion il y a un an", a-t-il ajouté.

"Pour la rentrée, on se retrouve hier avec le ministre de l'Education qui annonce dans la presse plutôt que par circulaire aux enseignants" le protocole sanitaire pour la rentrée. "On se retrouve dans la confusion pour la rentrée." Après avoir discuté avec la Fédération des conseils de parents d'élève, Julien Bayou "n'a pas compris que nous soyons pas prêts pour cette rentrée". La FCPE "pointe le fait que les purificateurs d'air et les capteurs de CO2 étaient à la charge des mairies, ce qui signifie que selon les mairies, les écoles sont plus ou moins dotées, et donc il y a une inégalité vis-à-vis de la santé à l'école."

Je regrette que le gouvernement n'ait pas prolongé l'aide ponctuelle de 100 euros, en plus de l'allocation scolaire, pour que les familles les plus en difficultés puissent faire face à cette rentrée.

Julien Bayou, secrétaire national EELV

franceinfo

Julien Bayou a constaté "qu'encore une fois il y a une confusion et qu'on décide tout au dernier moment."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.