Covid-19 : montée en puissance des tests salivaires dans les écoles

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : la montée en puissance des tests salivaires dans les écoles
France 2
Article rédigé par
Y. Relat, G. Halard, J. Duboz, Y. Kadouch - France 2
France Télévisions

Les tests salivaires se multiplient dans les écoles. Comment vont s’organiser ces campagnes massives de dépistage ? Quelques éléments de réponses avec les équipes de France 2, lundi 1er mars. 

Recueillir la salive des écoliers ou des collégiens pour détecter le Covid-19 devient peu à peu une réalité. Le test salivaire a fait son entrée dans les établissements scolaires de la région parisienne, lundi 1er mars, sous réserve d’une autorisation parentale. La plupart des parents sont très enthousiastes, à l’instar d’un père de famille qui, lundi matin, juge le procédé utile si "cela peut rendre service et limiter un peu l’épidémie". "C’est moins impactant dans le nez et moins stressant", considère aussi une mère.  

Des parents motivés

"Cela permet de voir la situation globale dans l’école", renchérit une autre. Avec cette nouvelle méthode moins invasive, Jean-Michel Blanquer veut mettre l’accent sur le dépistage des élèves de maternelle et de primaire. "L’idée, c’est d’aller dans les territoires où on sait que le virus circule davantage et donc être capables d’identifier d’éventuels cas positifs. Cela fait partie des facteurs qui vont nous permettre d’accomplir l’objectif fondamental qui est que les écoles de France restent ouvertes", a déclaré le ministre de l'Éducation nationale, lundi matin.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.