Covid-19 : les surfaces, pas si contaminantes ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : les surfaces, pas si contaminantes ?
France 3
Article rédigé par
S.Aramon, N.Robertson, F.Bohn, D.Fuchs - France 3
France Télévisions

Des chercheurs estiment que le plus gros risque de contamination, encore sous-évalué, est la voie aérienne. La transmission par les surfaces ne s'élèverait ne effet qu'à 10 %. 

Traquer le virus sur les surfaces de contact à l’eau de Javel ou au détergent ne serait pas si efficace. Les autorités sanitaires encourageant à un surcroit d’hygiène pour terrasser le Covid, depuis un an, les habitudes des Français ont toutefois changé. "Dès que je sors, tout de suite je me nettoie les mains, même quand je rentre chez moi c’est pareil", témoigne un passant interroge par France Télévisions. Une autre explique nettoyer ses emballages "avec du gel hydroalcoolique". 

Transmission principalement par les voies aériennes 

Selon des recherches récentes, la transmission des virus via les surfaces aurait été largement surestimée et serait en réalité de 10 %. "On sait que les surfaces, d’abord, il y a une élimination spontanée du virus qui va se faire dans le temps, et que la contamination se fait à ce moment-là sur un mode indirect, (...) il faudrait une quantité de virus extrêmement importante pour pouvoir créer un début de maladie", explique le Dr. Benjamin David, infectiologue à l’hôpital Raymond Poincaré de Garches (Hauts-de-Seine). 

Le Covid-19 se transmet principalement par les voies aériennes, comme les gouttelettes ou aérosols. Le masque reste la meilleure mesure pour s’en prémunir, tout comme la ventilation des espaces fermés. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.