Covid-19 : Les médecins chinois face à l’épidémie

En Chine, le bilan dépasse désormais la barre des 1 500 morts. Une semaine après l'annonce de la mort du docteur Li Wenliang, qui avait provoqué la colère des réseaux sociaux, les autorités chinoises ont annoncé que six membres des personnels soignants étaient décédés à leur tour soulignant les risques qu'ils encourent.


À Wuhan, l'aide arrive par le ciel. Des centaines de médecins militaires chinois ont atterri sur le tarmac de la province d’Hubei, samedi 15 février. Le défilé s'accélère. En tout, ce sont 10 000 médecins, infirmiers et aides-soignants qui ont rejoint Wuhan depuis le début du coronavirus, dont 3 000, en 48h.
Dans les hôpitaux de Wuhan, les médecins sont en première ligne face au Covid-19. En contact permanent avec les malades avec un matériel insuffisant, ils paient aujourd'hui le prix fort.

Des mesures exceptionnelles

Selon les derniers chiffres, sur les plus de 66 000 cas de contamination, 1716 concernent le personnel médical, dont six décès.
Des chiffres annoncés pour la première fois le 14 février par la commission nationale de la santé qui alerte : il y a urgence. Alors une partie du personnel soignant d'un hôpital de Wuhan a choisi de se raser les cheveux pour éviter de transporter le virus. Ailleurs en Chine, les usines tournent à plein régime pour fabriquer des équipements de protection. Mais pas encore assez pour garantir la sécurité des médecins.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un salarié emballe des masques dans une entreprise de production de masques, à Chongqing, en Chine, le 11 février 2020.
Un salarié emballe des masques dans une entreprise de production de masques, à Chongqing, en Chine, le 11 février 2020. (WANG QUANCHAO / XINHUA / AFP)