Covid-19 : les hôpitaux seront-ils mis en difficulté en l'absence de nouvelles restrictions ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : les hôpitaux seront-ils mis en difficulté en l'absence de nouvelles restrictions ?
France 3
Article rédigé par
Damien Mascret - France 3
France Télévisions

20 départements ont été placés sous surveillance renforcée, a annoncé le Premier ministre Jean Castex jeudi 25 février. Les hôpitaux ont-ils les moyens d'attendre de nouvelles restrictions dans ces régions ? 

Le gouvernement souhaite se laisser quelques jours de réflexion avant de prendre de nouvelles mesures de restriction face à la hausse des contaminations au Covid-19. Jeudi 25 février, le Premier ministre Jean Castex a annoncé que 20 départements étaient en sursis. Les hôpitaux ont-ils les moyens d'attendre ? "Ils ont des petits moyens [...] : la plupart sont sur des plateaux très hauts dans ces départements. Ce qui veut dire qu'une petite vague peut suffire à submerger les départements de réanimation", explique le journaliste et médecin Damien Mascret sur le plateau du 19/20. 

La forte propagation des variants

Le médecin prend l'exemple des Bouches-du-Rhône, dont le taux d'incidence dépasse les 300 cas pour 100 000 habitants. "C'est beaucoup plus que le seuil d'alerte maximale qui était à 250", note Damien Mascret, qui ajoute que "les services de réanimation sont saturés à 91 %". En Meurthe-et-Moselle, "l'incidence est beaucoup plus basse, à peine supérieure à 200 [...], pourtant, on a décidé de le mettre sous surveillance parce qu'il y a la Moselle voisine qui est en difficulté", poursuit le journaliste qui précise un autre paramètre : la forte propagation des variants dans ce département. "On a plus de 25 % de variants sud-africain et brésilien", affirme Damien Mascret. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.