Covid-19 : les hôpitaux en quête de recrutement

Face à l'arrivée d'une deuxième vague de contaminations au Covid-19, les hôpitaux se lancent dans une campagne de recrutement.

FRANCE 2

Le centre hospitalier de Toulouse (Haute-Garonne), a dépassé, le mardi 6 octobre, le seuil des 100 patients hospitalisés en raison du Covid-19. C'est deux fois plus qu'à la mi-septembre. Pour accueillir en réanimation les cas les plus graves, les effectifs ont été renforcés. Des infirmières volantes se portent volontaires, comme lors de la première vague. La réorganisation en interne ne suffit pas, l'hôpital doit recruter en urgence. L'ouverture d'un seul lit de réanimation nécessite l'embauche de trois personnes. Pour septembre, le CHU a recruté 96 personnes, mais plusieurs dizaines d'agents viennent encore à manquer, notamment en bloc opératoire ou en gériatrie.

Appel à la grève imminent

La direction a lancé plusieurs campagnes de recrutement sur les réseaux sociaux, mais deux candidatures sur trois ne correspondent pas aux annonces. Le personnel cherché est souvent très qualifié. Les infirmiers, eux, s'attendent, par exemple, à devoir renoncer à leurs congés. À la tension de la pandémie s'ajoute une tension sociale : un appel national à la grève dans les salles de réveil a été lancé pour la mi-octobre. Le personnel demande des recrutements plus nombreux, à la hauteur des besoins.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les urgences du CHU de Poitiers (photos d\'illustration).
Les urgences du CHU de Poitiers (photos d'illustration). (GUILLAUME SOUVANT / AFP)