Covid-19 : les effets du couvre-feu généralisé à 18 heures sont d’une "efficacité relative"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : les effets du couvre-feu généralisé à 18 heures sont d’une "efficacité relative"
franceinfo
Article rédigé par
A. Jolly, A. Etienne, H. Strobel, O. Souvayre - franceinfo
France Télévisions

Instauré à l’échelle nationale le 16 janvier 2021, le couvre-feu à 18h n’a pas tous les effets escomptés par le gouvernement. Ce dernier ne s’interdit pas de prendre des mesures plus strictes dans les prochains jours, notamment face au variant britannique du Covid-19.

Le couvre-feu à 18 heures a été généralisé dans toute la France le 16 janvier, mais ses effets ne se font pas ressentir assez nettement, selon l’exécutif. Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, s’est exprimé mercredi 27 janvier après le Conseil de défense. "Le couvre-feu à 18 heures est d’une efficacité relative. Nous envisageons plusieurs scénarios, qui vont d’un maintien du cadre actuel à un confinement très serré."

Des créneaux horaires saturés dans les commerces

Dans les quinze départements qui avaient mis en place le couvre-feu à 18 heures dès début janvier, le taux d’incidence a baissé, puis stagné, avant de repartir à la hausse. "On voit que le couvre-feu permet une augmentation moins rapide, mais une augmentation quand même. Les choses vont s’accélérer avec le variant anglais", déplore le Pr. Christian Rabaud à Nancy (Meurthe-et-Moselle). Du côté des commerçants, aussi, on s’inquiète. "Les clients s’engorgent sur certains créneaux et le brassage a lieu", regrette Sébastien Duchowicz, président de l’Association des commerçants de Nancy.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.