Covid-19 : le vaccin franco-britannique de Sanofi et GSK ne sera prêt que fin 2021, annoncent les laboratoires

La conduite du programme "est retardée afin d'améliorer la réponse immunitaire chez les personnes âgées", indiquent les deux groupes dans un communiqué.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une seringue à côté d'une boîte de médicaments du laboratoire Sanofi, le 18 novembre 2020. (MAGALI COHEN / HANS LUCAS / AFP)

C'est un revers au moment où d'autres démarrent les campagnes de vaccination. Les laboratoires français Sanofi et britannique GSK ont annoncé, vendredi 11 décembre, que leur vaccin contre le Covid-19 ne serait prêt que fin 2021, après des résultats moins bons qu'attendu dans les premiers essais cliniques.

>> Covid-19 : suivez les dernières informations sur la pandémie dans notre direct

La conduite du programme "est retardée afin d'améliorer la réponse immunitaire chez les personnes âgées", indiquent les groupes dans un communiqué. Ils tablent désormais sur une mise à disposition du vaccin au quatrième trimestre l'an prochain, alors qu'ils visaient initialement une demande d'homologation au premier semestre de 2021. Le géant pharmaceutique français, l'un des principaux producteurs de vaccins au monde, espérait pouvoir produire un milliard de doses en 2021. Un objectif qui ne pourra plus être atteint.

"Trois à quatre mois de retard"

"La formulation du produit n'est pas satisfaisante. Il est important de l'optimiser, cela peut prendre un peu plus de temps", a expliqué Thomas Triomphe, le vice-président de la branche vaccins de Sanofi, reconnaissant une "déception".

Sanofi et GSK arriveront-ils trop tard par rapport aux autres candidats vaccins ? Ce sont "trois à quatre mois de retard, mais avec au bout du compte plus d'informations sur une meilleure formulation", a assuré Thomas Triomphe. "Il reviendra à nos partenaires de décider s'ils veulent commander des doses." Sanofi et GSK avaient en effet passé plusieurs contrats de livraison, dont l'un avec l'Union européenne qui lui a réservé 300 millions de doses de vaccins pour 2021.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.