Covid-19 :" Le scénario du pire s’éloigne"

Publié Mis à jour
Covid-19 : "la décrue a commencé"
Article rédigé par
M. Subra-Gomez, M. Martel, K. Lempereur, S. Pichavent, M. Drejou, J. Cohen-Olivieri - franceinfo
France Télévisions

De nombreux indicateurs permettent de penser que la fin de la cinquième vague de contaminations au Covid-19 pourrait avoir lieu vers le mois de mars. Les infections sont en baisse dans certaines régions, notamment en Ile-de-France.

En pharmacie ou dans les laboratoires, certains signes indiquent que les contaminations au Covid-19 sont en baisse en Île-de-France. Les scientifiques veulent y voir un début de sortie de crise. "Le scénario du pire s’éloigne, la décrue a commencé", a annoncé le professeur Arnaud Fontanet, épidémiologiste à l’Institut Pasteur et membre du Conseil scientifique. Il prévoit un "niveau très bas" au mois de mars.  

Des opérations reprogramées

Dans un laboratoire parisien, on comptait 29% de tests positifs la semaine dernière. Ce taux est, lundi 17 janvier, aux alentours de 20%. Les infections au Covid-19 sont en baisse en Île-de-France, mais aussi en Corse. En revanche, elles continuent d’augmenter au niveau national, mais à un rythme beaucoup moins rapide. Un pharmacien interrogé par France 2 effectue par ailleurs moins de tests chaque jour, mais cela ne voudrait pas dire qu’il y a moins de malades selon lui. À l’hôpital, la pression reste importante, mais des signes d’accalmie apparaissent, comme à Marseille (Bouches-du-Rhône). Certaines opérations devraient être reprogrammées, après avoir été annulées ces dernières semaines. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.