Covid-19 : le rapport exigé par Joe Biden ne permet pas de déterminer comment est apparu le virus

En dépit de leurs recherches, les services de renseignement américain n'ont pas pu s'accorder sur une explication définitive concernant le Sars-CoV-2 à l'origine de la pandémie.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des techniciens de laboratoires travaillent sur des échantillons de tests au Covid-19 à Wuhan (Chine), le 5 août 2021. (STR / AFP)

Comment est né le Covid-19 ? Le rapport demandé par le président américain Joe Biden à ses services de renseignement sur l'origine du Sars-CoV-2 ne permet pas de trancher cette question sensible, source de tensions entre Washington et Pékin, rapportent mardi 24 août le Washington Post et le Wall Street Journal (articles en anglais).

Le président des Etats-Unis avait appelé fin mai le renseignement américain, jusqu'ici incapable de statuer sur la thèse d'un virus d'origine animale ou celle d'une fuite au laboratoire chinois de Wuhan, à "redoubler d'efforts" pour expliquer l'origine du Covid-19 et à fournir un rapport sous 90 jours.

Un rapport top secret bientôt déclassifié ?

Le président américain a reçu mardi ce rapport classé top secret mais le document n'est pas concluant car en dépit de leurs recherches et analyses, les responsables des services de renseignement n'ont pas pu s'accorder sur une explication définitive, selon le Washington Post qui cite deux responsables américains anonymes, proches du dossier.

Cela s'explique en partie par le fait que la Chine n'a pas fourni assez d'informations, affirme le Wall Street Journal, s'appuyant lui aussi sur deux hauts responsables américains non identifiés. D'après ces sources citées par le Washington Post, les services de renseignement vont tenter dans les jours à venir de déclassifier des parties du rapport en vue d'une potentielle diffusion publique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.