Covid-19 : le Conseil scientifique préconise d'étendre le recours aux autotests, notamment en milieu scolaire

L'instance recommande, dans un avis rendu public jeudi, un déploiement de ces tests en priorité en milieu scolaire, dès la réouverture des établissements.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des autotests vendus dans une pharmacie de Perpignan (Pyrénées-Orientales), le 20 avril 2021. (MAXPPP)

"Bien utilisés, les autotests peuvent devenir un atout pour la gestion de l'épidémie" de Covid-19, plaide le conseil scientifique. Dans un avis émis lundi et publié jeudi 22 avril, l'instance recommande la promotion de ces tests de dépistage en priorité en milieu scolaire "dès la réouverture [des établissements] fin avril-début mai", afin de "permettre d’entraîner une adhésion des familles et de la communauté éducative". 

>> Suivez en direct les dernières informations sur le Covid-19

Une campagne "de dépistage par autotest en milieu scolaire doit aussi être prévu[e] pour la rentrée scolaire de septembre 2021", préconise le conseil scientifique "en attendant d'avoir une possibilité de vacciner les enfants d'âge scolaire, si elle est mise en place". L'instance suggère en outre que les centres de loisirs, les clubs et colonies de vacances s'organisent autour de la même logique de dépistage que celle utilisée à l'école. 

"Une plateforme numérique sécurisée" recommandée

Pour les collègiens et lycéens, les autotests antigéniques (ATAG) devront faire l'objet d'un apprentissage en établissement, puis se faire "à domicile sous le contrôle des parents", suggère le conseil scientifique. Pour les enfants de maternelle ou de primaire, les autotests antigéniques, s'ils sont possibles, devront être utilisés "avec l'aide des parents, si possible à domicile avant l'arrivée à l'école, soit en alternative, il sera maintenu les tests PCR sur prélèvement salivaire".

Le Conseil recommande également "le développement d'une plateforme numérique sécurisée enregistrant les résultats des tests, ou tout autre mode de communication précisant la réalisation du test et son résultat", par exemple le carnet de correspondance.

Des autotests pour le personnel médico-social

Ces tests pourraient par ailleurs être proposés pour le personnel du secteur médico-social – hors structures de type Ehpad et établissement médico-sociaux – encore non vaccinés et intervenant au contact des personnes les plus fragiles qui ne sont pas elles-mêmes toutes vaccinées. 

Enfin, l'utilisation des autotests pourrait également être recommandée "dans le domaine non-professionnel (regroupements familiaux festifs, autres types de regroupement) ou professionnel (entreprises)", juge le conseil scientifique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.