Covid-19 : la France va mettre en place un "isolement obligatoire" pour les personnes en provenance du Royaume-Uni, annonce le gouvernement

Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a justifié cette décision, mercredi à la sortie du Conseil des ministres, par la progression inquiétante au Royaume-Uni du variant détecté en Inde.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, à la sortie du Conseil des ministres, mercredi 26 mai 2021 au palais de l'Elysée. (BERTRAND GUAY / AFP)

La France étend ses restrictions dans la lutte contre le Covid-19. Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a annoncé mercredi 26 mai à la sortie du Conseil des ministres que la France allait mettre en place un "isolement obligatoire pour les personnes qui viendraient du Royaume-Uni" en raison de la progression inquiétante du variant détecté en Inde. Cette mesure de quarantaine d'une semaine entrera en vigueur à compter de lundi 31 mai, et des motifs impérieux seront exigés pour les ressortissants étrangers non résidents rejoignant la France depuis le Royaume-Uni.

Le Royaume-Uni rejoint la longue liste des pays où les voyageurs sont déjà soumis à une quarantaine obligatoire de dix jours : Argentine, Bahreïn, Bangladesh, Brésil, Chili, Colombie, Costa Rica, Émirats arabes unis, Afrique du Sud, Inde, Népal, Pakistan, Qatar, Sri Lanka, Turquie, Uruguay, ainsi que le département de Guyane.

La France suit l'exemple allemand

"L'Allemagne a annoncé il y a quelques jours des mesures supplémentaires (...) pour les personnes qui proviennent du Royaume-Uni et la France va prendre des mesures semblables", a souligné le porte-parole du gouvernement, en référence aux deux semaines de quarantaine incompressible imposées par Berlin depuis dimanche.

Pour les territoires soumis à un isolement, les forces de l'ordre peuvent vérifier de manière inopinée la présence des voyageurs sur leur lieu de quarantaine et leur infliger une amende de 1 000 à 1 500 euros en cas d'absence.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.