Covid-19 : la crainte de pénurie alimentaire

Avec l'augmentation de l'épidémie de Covid-19 en Europe depuis près d'une semaine, et le premier décès en France mercredi 26 février, certaines enseignes de supermarchés ont constaté l'augmentation des ventes de denrées non périssables comme les pâtes. De là à craindre une pénurie ?

FRANCE 3

Les Français seraient-ils en train de constituer des stocks de produits de base ? En tout cas, un parfum de psychose monte dans les supermarchés, où les rayons de certains aliments non périssables, comme les pâtes ou l'huile, sont plus vides que d'habitude. Déjà des ruptures de stock et un début de pénurie ont pu être mesurés dans certaines enseignes, alors que la diffusion de l'épidémie de Covid-19, en Europe depuis une semaine, laisse craindre des confinements à grande échelle, comme dans onze communes du nord de l'Italie.

Une forte augmentation des ventes près de l'Italie

"C'est encore plus fort dans les points de vente frontaliers dans le sud, où là on connait entre +14 et 15% d'évolution de nos ventes sur ces produits qu'on peut considérer comme des produits refuges", explique un gérant d'hypermarché. Pour autant, les clients croisés en région parisienne refusent pour le moment de céder à la peur. "Ça ne sert à rien de s'affoler, on verra si ça arrive, on verra en temps et en heure", estime une femme.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un chariot plein dans un supermarché symbolise un pouvoir d\'achat élevé. Photo d\'illustration.
Un chariot plein dans un supermarché symbolise un pouvoir d'achat élevé. Photo d'illustration. (THOMAS SAMSON / AFP)