Covid-19 : la cinquième vague touche davantage les élèves de primaire

Publié Mis à jour
Covid-19 : la cinquième vague touche davantage les élèves de primaire
Article rédigé par
D. Mascret - France 2
France Télévisions

Alors que la cinquième vague arrive en France, le virus circule davantage chez les enfants âgés de 6 à 10 ans. Sur le plateau du 20 Heures de France 2, le journaliste Damien Mascret explique pour le virus se propage davantage dans cette tranche d’âge.

Si cette cinquième vague a une particularité, c’est qu’elle touche davantage les enfants âgés de 6 à 10 ans. Pour Damien Mascret, sur le plateau du 20 Heures de France 2, la raison est simple : "Ils ne sont pas vaccinés. La semaine dernière, on avait une incidence de 300 pour 100 000 enfants de maternelle alors qu’elle atteignait 654 pour 100 000 en primaire. C’est l’un des moteurs de l’épidémie". Une particularité qui se constate partout sur le territoire français : presque tous les départements sont concernés par cette augmentation forte du taux d‘incidence. Une dizaine d’entre eux ont même dépassé l’incidence de 1 000, d’après le journaliste.

Une forte probabilité de cas positifs dans une trentaine de départements

Quelles conclusions tirer de ces chiffres ? "Le choix de ne pas fermer les écoles nous conduit inéluctablement à alimenter l’épidémie", analyse Damien Mascret. Récemment, l’Institut de recherche en informatique et mathématiques de l’Université de Haute Alsace a établi la probabilité pour qu’un élève soit contaminé : une trentaine de départements ont une chance sur deux d’avoir un cas positif dans une classe de primaire.

Parmi nos sources : 

Visualisation Covid-19 

Liste non exhaustive

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.