Covid-19 : l'inquiétude des commerçants après les annonces de Jean Castex

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : l'inquiétude des commerçants après les annonces de Jean Castex
franceinfo
Article rédigé par
P. Coiffard, A. Hanquet - franceinfo
France Télévisions

Jeudi 4 mars, le Premier ministre Jean Castex a annoncé la fermeture des grandes surfaces non-alimentaires de plus de 5 000 m² dans plusieurs départements.

Une fleuriste comptait sur la fête des grands-mères pour faire des ventes importantes. Mais c'était sans compter l'instauration d'un confinement le week-end, annoncée par Jean-Castex jeudi 4 mars. Un bouquet de mauvaise nouvelle pour la vendeuse, qui va perdre 15% de son chiffre d'affaires ce week-end. Elle appréhende les prochaines semaines. "Trois week-ends, c'est énorme. On travaille toujours pour travailler très fort le samedi et le dimanche", détaille Fabien Caron, fleuriste.

La crainte de fermetures définitives

Dans le centre-ville d'Arras (Pas-de-Calais), il est difficile d'accepter un confinement le week-end en plus du couvre-feu déjà en vigueur la semaine. Un commerçant craint même des fermetures définitives : "Il y a évidemment un questionnement sur la survie de beaucoup d'entre nous, parce que les mesures de soutien et les fonds de solidarité ne seront pas éternels", s'inquiète François Descloquemant, président de l'association "Arras Commerce cœur de ville".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.