Cinquième vague du Covid-19 : l'Allemagne classe la France et le Danemark comme zones à "haut risque" d'infection

En vigueur à partir de dimanche, cette mesure implique que les personnes non vaccinées ou qui n'ont pas déjà été atteintes du Covid-19 observent une quarantaine avec un test possible au cinquième jour après l'arrivée en Allemagne. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La foule dans une rue de Cologne (Allemagne), le 17 décembre 2021.  (FEDERICO GAMBARINI / DPA / AFP)

L'Allemagne a classé la France et le Danemark comme zones d'infections à "haut risque". L'Institut de veille sanitaire allemand a annoncé, vendredi 17 décembre, qu'elle imposerait désormais aux voyageurs non vaccinés en provenance de ces pays une période de quarantaine. 

>> Cinquième vague du Covid-19 : les dernières informations dans notre Direct

A partir de dimanche, cette mesure, qui va s'appliquer également aux voyageurs en provenance de Norvège, du Liban et d'Andorre, implique que les personnes non vaccinées ou qui n'ont pas déjà été atteintes du Covid-19 observent une quarantaine avec un test possible au cinquième jour.

Cette annonce survient alors que le Premier ministre français, Jean Castex, a déclaré que le variant Omicron devrait "devenir dominant dès le début de l'année 2022" en France, annonçant une série de mesures et de restrictions

L'Allemagne se prépare à une "vague massive"

L'Allemagne, déjà touchée par un important rebond des contaminations au coronavirus, doit se préparer à une nouvelle "vague massive" liée à la diffusion rapide du variant Omicron, avait auparavant prévenu le ministre de la Santé Karl Lauterbach. Le Danemark a lui annoncé vendredi la fermeture de l'immense partie de sa scène culturelle et une nouvelle restriction de la vie nocturne pour tenter de freiner la flambée record de cas de Covid-19 et du nouveau variant Omicron.

Le Danemark a enregistré vendredi un nouveau record absolu, avec plus de 11 000 cas en 24 heures, dont un nouveau sommet de plus de 2 500 cas du variant Omicron, selon le gouvernement.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.