Covid-19 : "Il faut faire le test pour les bonnes raisons" et "tordre le cou à une idée, c'est qu'avec un test négatif, on est sûr", explique un responsable de laboratoire

Alors que le réveillon de Noël approche, de nombreux Français se ruent dans les centres de dépistage pour faire un test Covid-19. Une décision pas forcément utile à en croire le responsable de laboratoires, Lionel Barrand, qui recommande surtout de se confiner avant mais aussi d'être prudent après Noël.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
 (VICTOR VASSEUR / FRANCE-INFO)

"Il faut faire le test pour les bonnes raisons", a expliqué mardi 22 décembre sur franceinfo Lionel Barrand, président du Syndicat des jeunes biologistes médicaux (SJBM), alors que de nombreux Français vont aller se faire tester au Covid-19 avant les fêtes de Noël. Lionel Barrand, qui possède huit laboratoires d'analyse en Alsace, constate que "la demande a explosée surtout depuis lundi". Il y a eu "une ruée vers les tests", une situation qui est "extrêmement lourde pour nos machines et nos personnels".

S'il précise que cet afflux "dépend des territoires", il tient à souligner que cela créé "un risque : que les personnes qui ont besoin de faire le test médicalement parce qu'ils ont des symptômes ou qui sont cas contact ne viennent pas faire le test si la filière est embolisée".

Un test n'est pas un "passeport de non contagiosité"

Lionel Barrand veut "tordre le cou à une idée" qui laisserait croire "qu'avec un test négatif, on est sûr. Non, avec un test négatif, on n'est pas sûr de ne pas être contaminés par le coronavirus, parce que le test est négatif les premiers jours de contamination". Le biologiste rappelle que "le test est fait pour rapidement casser les chaînes de transmission chez les personnes qu'on aurait pu détecter positives pour avoir un niveau de contamination le plus bas possible pour les fêtes de Noël. Il ne permet pas de rassurer les personnes qui sont négatives et au contraire, le croire serait presque contreproductif". Il alerte sur le fait d'enlever le masque parce qu'on est négatif, "alors qu'au final, on est en pleine phase de contamination et d'incubation, alors le virus se répandra d'autant plus facilement dans la population". Il ne faut donc "pas croire qu'un test est un passeport de non contagiosité et qu'on peut faire n'importe quoi".

Continuer d'être vigilants y compris après Noël

Lionel Barrand souligne par ailleurs qu'il faut "se confiner avant" le repas de Noël pour éviter d'attraper le virus "puisque le fait de faire le test n'empêche pas le virus ou ne guérit pas, évidemment". Il conseille également, après les fêtes, "si on a pris des risques", de "se mettre au vert, d'éviter d'aller voir des personnes sans masque, de vraiment faire attention sur les mesures barrières pour éviter d'avoir une troisième vague". Il ajoute qu'il peut être "intéressant" de se tester "si on a pris des risques en laissant une période d'incubation. Peut-être qu'il sera intéressant de faire le test après, mais pas le lendemain de Noël parce que le lendemain de Noël, ce sera négatif, même si on est contaminé au repas de Noël".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.