Covid-19 : deux "clusters à risque" du variant identifié au Royaume-Uni détectés en France

Cette mutation du virus est plus contagieuse et inquiète, de ce fait, la communauté internationale.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Au campus universitaire de Vannes de l'université Bretagne-Sud, le 7 janvier 2021, un panneau indique l'obligation de porter un masque. (VALENTINO BELLONI / HANS LUCAS / AFP)

Une version du coronavirus plus contagieuse commence à émerger en France. Deux "clusters à risques" de ce variant, baptisé "VOC 202012/01" ont été détectés en Bretagne et en Ile-de-France, a indiqué, jeudi 7 janvier, le ministère de la Santé.

>> Vaccination, réouverture des lieux culturels... Suivez en direct la conférence de presse du Premier ministre

Dans le premier cas, sept résidents et deux professionnels de l'unité de soins de longue durée du Pôle gériatrique rennais de Chantepie (Ille-et-Vilaine) présentent une forme variante du coronavirus. En Ile-de-France, le variant du Sars-CoV-2 a été identifié chez une personne travaillant dans deux établissements scolaires à Bagneux, ce qui implique une "importante investigation" lancée par l'Agence régionale de santé francilienne pour identifier tous les cas contacts.

Au total, 19 cas de contamination par ce variant sont pour l'instant avérés dans toute la France, ainsi que trois autres par un variant différent initialement repéré en Afrique du Sud, a précisé le ministère de la Santé. Le variant d'Afrique du Sud est nommé "501.V2". Ces cas de contamination ont été confirmés par le Centre national de référence (CNR) des infections respiratoires. "Nous nous attendons à en identifier davantage", a prévenu Olivier Véran lors de sa conférence de presse conjointe avec le Premier ministre. "Tous les tests PCR douteux seront étudiés avec soin pour détecter ces cas de variantes", a précisé le ministre de la Santé, qui assure prendre "la menace très au sérieux".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.