Crise sanitaire : des patients transférés en avion à cause de services saturés

Publié Mis à jour
Crise sanitaire : des patients transférés en avion à cause de services saturés
France 2
Article rédigé par
A.Richier, V.Llado, A.Vejux, France 3 régions - France 2
France Télévisions

À Antibes, l'installation de lits supplémentaires ne suffit plus. Deux des patients hospitalisés en réanimation ont été transférés à Lille, où certains lits restaient vacants. 

Le personnel soignant est sous tension face à une situation qui rappelle les pires heures de la pandémie. Face à une surfréquentation des services de réanimation, l'hôpital d'Antibes (Alpes-Maritimes) a transféré mercredi 29 décembre deux patients au centre hospitalier de Lille (Nord). La tâche est lourde, et la manipulation particulièrement délicate. "On doit avoir une stabilité de plus de 24 ou 48 heures. Après au niveau respiratoire, il doit avoir des besoins d'oxygène pas trop importants, c'est-à-dire environ 50, 60 ou 70 maximum de concentration d'oxygène", déclare la cheffe du service.

Un personnel de plus en plus touché ? 

Les séjours des patients en réanimation durent parfois jusqu'à trois mois, suscitant l'engorgement du service. Lundi 3 janvier, l'hôpital d'Antibes ouvrira trois lits supplémentaires, qui nécessitent également du personnel soignant en renfort. Ce qui inquiète également le personnel, c'est le nombre de cas positifs au sein de l'équipe hospitalière. "Pendant la troisième vague, on avait eu des semaines à 35 ou 40 professionnels de santé qui étaient positifs à la Covid (...) Pour l'heure, on est plutôt autour d'une dizaine", témoigne le directeur du groupe hospitalier affilié.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.